Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

12 juin 2018 2 12 /06 /juin /2018 12:57
Le pape François contre le gouvernement italien

Pendant que le nouveau gouvernement italien jaune-vert, issu de la coalition M5S et La Ligue, prend ses fonctions et annonce ses mesures contre l’invasion migratoire et les clandestins, le pape François décide de parler à nouveau des migrants en comparant la Méditerranée à une mer devenue « une tombe ».

Le pape François a abordé ce thème de prédilection de son pontificat dans un message envoyé au patriarche orthodoxe Bartolomé présent à Athènes pour un symposium consacré à l’environnement et à sa protection mais le pontife en se référant à la Méditerranée a mis l’accent sur l’immigration. « Cette mer si belle, a-t-il dit, est devenue une tombe  pour ceux qui cherchent seulement à fuir les conditions inhumaines de leur terre ».

Cette métaphore a été vue en Italie comme une attaque au programme anti-immigration de Matteo Salvini, chef de La Ligue et nouveau ministre de l’Intérieur. Le Parti Démocrate italien, le grand perdant des dernières élections, à cause notamment de sa gestion calamiteuse du problème migratoire, n’a pas tardé à mettre sur son site web son interprétation de cette sortie bergoglienne qui tranche « avec la rhétorique jaune-vert » en matière d’immigration.

« François, lit-on sur le site, de son côté, n’est pas intervenu directement dans les affaires politiques italiennes mais a touché l’argument dans un message adressé au patriarche œcuménique de Constantinople Bartolomé Ier et aux participants du symposium en cours à Athènes. »

Et de continuer :

« Les ronflantes affirmations du leader de la Ligue qui essaye de faire passer rapidement à l’encaissement un consensus construit subrepticement sur la peur et le racisme ont d’ailleurs provoqué une réaction alarmée croissante de la part de membres éminents du monde catholique… »

L’Église bergoglienne reste enracinée dans « l’unique impératif de l’accueil ». Une injonction dont les Italiens secouent le joug, pour essayer encore de sauver leur civilisation et leur identité…

Francesca de Villasmundo

SOURCE

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS