Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

30 juillet 2018 1 30 /07 /juillet /2018 10:11
Raclette party, vélo, chauffeurs : les étonnantes dépenses de François de Rugy

Assemblée nationale. En ces temps d’économies, le président de l’Assemblée nationale s’est laissé aller à quelques débrayages incongrus, mais légaux.

François de Rugy fait jaser les couloirs de l’Assemblée à cause des récents petits extras qu’il s’est accordés dans ses notes de frais, révèle le Parisien. Le journal rapporte des dépenses pour le moins étonnantes effectuées par le président de l’Assemblée et son équipe. À commencer par une soirée raclette organisée en décembre dernier par le cabinet de François de Rugy en son absence.

Problème : la cuisine de la présidence ne dispose pas des ustensiles à raclette. Pas un souci pour le cabinet qui fait donc passer en note de frais 200,57 € d’appareil et de spatules. « Un détail », se justifie un participant pour qui « c’est un repas simple et populaire, ce n’est pas du foie gras ».

Un vélo elliptique d’une valeur de 768,99 € en note de frais

Autre objet défrayé par l’Assemblée pour le compte de son président cette fois : un vélo elliptique installé dans la salle de sport du Parlement. Si François de Rugy perçoit un salaire de 5299,80 €, une indemnité de 7267,43 € brut, ne paye ni loyer ni frais de bouches, cela ne l’a pas empêché de faire passer en note de frais l’achat du vélo pour une valeur de 768,99 €. « Il rendra son vélo à son départ », promet son entourage.

Le Parisien note aussi que le cabinet du président de l’Assemblée a fait une demande de chauffeur supplémentaire pour François de Rugy, alors que son poste lui permet d’en avoir déjà deux à disposition.

Un chauffeur en plus pour assurer le trajet vers son domicile personnel à Nantes. « Il a demandé s’il pouvait prendre un taxi », précise un de ses proches. Ce qui a été refusé pour des raisons de sécurités et confidentialités. L’idée de prendre le train, utilisé par nombre de politiques, n’a pas même pas été évoquée, précise le journal.

 

source

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS