Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

15 août 2018 3 15 /08 /août /2018 18:19
15 août, Fête de l’Assomption : 10 février 1638, Louis XIII consacre le royaume de France à la Vierge Marie

La fête de l’Assomption est célébrée le 15 août est. Ce jour est férié depuis 1638, le roi Louis XIII souhaitait alors remercier la Vierge d’avoir réalisé son souhait d’avoir un enfant, celui qui deviendra Louis XIV.

Le 10 février 1638, en son château de St-Germain-en-Laye, Louis XIII décidait de consacrer le royaume de France à Notre-Dame. C’est le fameux « vœu de Louis XIII » en remerciement de la grossesse de son épouse Anne d’Autriche après vingt-trois ans de mariage.

Mais la date du 15 août en elle-même ne doit rien au hasard. « Si l’Eglise a fixé la date au cœur de l’été, c’est parce qu’elle est la fête du temps des moissons, la fête du temps où l’on s’arrête, où il y a un point d’équilibre entre le printemps et l’hiver. Le soleil est à son zénith, les fruits sont abondants, la fécondité est à son maximum. Tout cela symbolise Marie« , explique à Europe 1 Jean-François Colosimo, historien des religions.

Les Écritures saintes du christianisme disent peu sur la façon dont la Mère du Christ a quitté sa vie terrestre mais une tradition s’est installée dès les premiers siècles de l’Église à Jérusalem – toujours à cette date du 15 août – pour célébrer la «dormition» de la Vierge. Ce terme de «dormition» de la Vierge signifiant son mystérieux endormissement dans la mort et sa montée, selon la foi chrétienne, corps et âme, au ciel.

Ce sont les Églises chrétiennes orthodoxes qui ont tout d’abord conservé intacte cette tradition qui inspire de nombreuses icônes et où elle demeure une très grande fête. Elle s’est ensuite transmise à l’Église latine au cours du premier millénaire jusqu’à être définie comme un dogme catholique par le pape Pie XII en 1950.

msn ; Le Figaro

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS