Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

30 août 2018 4 30 /08 /août /2018 18:13
Allemagne : « Nous nous sentons comme des étrangers » déclare une mère indignée que seuls deux enfants parlent allemand dans la classe de son fils

Dans une vidéo devenue virale en Allemagne, une mère exprime sa révolte : dans la maternelle de son fils, seuls 2 enfants sur 25 parlent allemand. La directrice de l’établissement assure pourtant que l’allemand reste la langue commune des enfants.

Se filmant face caméra, Leen Kroetsch, habitante de la ville d’Essen, dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, déplore que son fils en bas âge ne puisse socialiser avec les autres enfants.

Et la mère de famille d’interpeller les politiques allemands et de fustiger une «politique migratoire ratée» : «Mon fils doit s’adapter aux autres enfants. Ce n’est pas de l’intégration, chers politiciens, l’intégration est un peu différente.»

Leen Kroetsch est d’autant plus furieuse qu’elle dit avoir dû se battre en justice pour faire admettre son fils à la maternelle, et prétend que les parents de «Muhammad ou Ali» n’auraient pas eu à le faire.

Dans un contexte d'afflux migratoire et de problèmes plus généraux de politique familiale à la hauteur des enjeux démographiques du pays, Les Allemands sont de plus en plus opposés à l'immigration massive. La politique du gouvernement de la chancelière Angela Merkel en 2015 et 2016 a eu pour résultat l'arrivée en Allemagne de plus d'un million de demandeurs d'asile venant notamment de Syrie et d'Irak, en 2015 et 2016.

«J’ai peur pour le futur de mon fils et je ne sais pas à quoi m’attendre. Mon fils et moi nous sentons ici comme des étrangers. Est-ce que c’était voulu ?», déplore-t-elle, craignant d’être considérée à terme comme une citoyen de seconde zone, où les «enfants seraient islamisés».

(…) RT

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS