Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

3 août 2018 5 03 /08 /août /2018 10:59
Migrations : L’UE dépensera plus pour ses frontières que pour l’Afrique

La proposition de la Commission pour le renforcement des frontières alloue pour la première fois plus d’argent au contrôle de l’immigration qu’à l’aide au développement pour l’Afrique.

L’Europe, qui s’enorgueillit d’être le plus grand donateur d’aide au développement du monde, est en passe de changer de cap en mettant l’accent sur le principe de « fortification » du continent.
Les propositions de la Commission pour le prochain cadre financier pluriannuel (CFP), le budget européen à long terme pour la période 2021-2027, reflètent ce changement.

L’exécutif entend en effet augmenter les fonds dédiés à l’Afrique subsaharienne de 32 %. Ceux-ci passeraient donc de 26,1 milliards à 32 milliards d’euros, sans tenir compte de l’inflation.
Comme des représentants de la Commission l’ont confirmé, si l’on tient compte de l’inflation des prix pour 2018, le volume de l’aide pour la période 2014-2020 serait en réalité de 26,6 milliards d’euros et celui du prochain CFP serait de 28,3 milliards. En chiffres réels, l’augmentation n’est donc plus que de 7 %, une augmentation anecdotique comparée à la hausse des budgets alloués à l’immigration et à la gestion des frontières.

La Commission souhaite attribuer une enveloppe de plus de 30,8 milliards d’euros (en prix courants pour 2018) à la sécurisation des frontières externes et à la gestion migratoire pour la période 2021-2027, soit un volume plus élevé que celui qui serait donné à toute l’Afrique subsaharienne.

La plus grande partie de ce budget (18,8 milliards) serait dédiée à la gestion des frontières. Cela représente une augmentation de près de 200 % par rapport au budget actuel de 5,6 milliards.
Au sein de cette catégorie, 10,6 milliards seraient utilisés pour alimenter des agences décentralisées, principalement l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes, Frontex, dont le personnel devrait être multiplié pour atteindre 10 000 garde-frontières et agents.

(…)

En ce qui concerne son « voisinage », soit les pays des Balkans, de l’Est et du sud de la Méditerranée, l’UE a alloué 22 milliards d’euros pour la période 2021-2027. La répartition par pays et par priorités sera réalisée durant la phase de programmation, une fois la proposition générale adoptée par le Parlement européen et le Conseil, a rappelé l’exécutif.
La proposition de budget sera discutée dans les mois à venir au Parlement européen et entre les États membres.

(…)

D’ici 2050, la population africaine devrait doubler pour atteindre plus de 2,5 milliards d’habitants. Antonio Tajani a rappelé que si l’Europe n’agissait pas, les milliers d’arrivées dont certains s’affolent aujourd’hui se transformeraient en millions.
« Nous verrons alors des mouvements bibliques de personnes du Sud vers le Nord », a-t-il déclaré aux journalistes début juillet, à l’occasion du début de la présidence autrichienne de l’UE.

(…)

S’exprimant aux côtés des deux présidents, le chancelier autrichien, Sebastian Kurz, a pour sa part annoncé qu’il y aurait un « changement de paradigme » dans la manière dont la question migratoire serait abordée durant la présidence autrichienne. Sa priorité absolue sera de sécuriser les frontières extérieures de l’UE.

(…)

Euractiv

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS