Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

22 septembre 2018 6 22 /09 /septembre /2018 19:24
Angers (49) : la « manifestation festive » antifasciste dégénère

La manifestation antifasciste s’est élancée ce samedi 22 septembre 2018, en début d’après-midi, dans les rues d’Angers. En tête du cortège, composé de 200 à 300 personnes, des personnes masquées ont brisé des vitrines. Les policiers interviennent, à la recherche de potentiels casseurs. (…)

Au son du ska, du rap et de chants antifascistes, ils font flotter des drapeaux anarchistes rouge et noir du CNT et de l’Alternative libertaire. Après leur passage, quelques vitrines ont été brisées. Cette minorité en tête de cortège s’en est notamment prise à l’agence Caisse d’épargne du boulevard Foch. Le reste du cortège était composé de familles et de personnes de tous âges, qui se sont éloignées du rassemblement. Ne restent que les éléments les plus radicaux.

L’agence BNP Paribas incendiée

Les militants antifascistes se sont rassemblés au bar identitaire l’Alvarium, avenue Pasteur. Ils ont jeté des projectiles sur les véhicules des policiers avant de se disperser.(…)

Une Angevine, venue « manifester contre l’extrême droite » , est « encore sous le choc » . Elle témoigne : « Ça s’est gâté au niveau du carrefour Rimbault. Un type avec un bâton s’en est pris au distributeur. » Mais là où le bât blesse, selon elle, c’est « qu’aucune force de l’ordre ne soit intervenue. J’ai attendu un quart d’heure et n’ai vu personne. Que fait la police ? Je suis dégoûtée. On n’avait aucune protection. » Elle continue : « En croisant plus tard une voiture de police, je leur ai demandé où ils étaient. Ils m’ont répondu qu’ils avaient mieux à faire. » 

Le Réseau angevin antifasciste, qui organise le festival, présentait ce rassemblement comme une « manifestation festive »  : « Il s’agit de dénoncer le manque de réaction des pouvoirs publics. Mais aussi la violence de l’extrême droite. (…)

ouest-france.fr

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS