Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

5 septembre 2018 3 05 /09 /septembre /2018 19:56
Le Premier ministre de Saxe dénonce la fake news de Merkel et des médias : « il n’y a pas eu de chasse à l’homme ni de pogroms à Chemnitz »

Le Premier ministre saxon Michael Kretschmer (CDU) a appelé à la lutte contre les tendances d’extrême droite. « Je suis convaincu que l’extrémisme de droite est la plus grande menace pour notre démocratie », a déclaré M. Kretschmer dans une déclaration de son gouvernement sur les émeutes de Chemnitz lors d’un discours prononcé dans le Landtag saxon.

Jusqu’à présent, il n’a pas été possible de mettre enfin l’extrémisme de droite en Saxe sous contrôle. La lutte contre la droite doit être « menée à partir du centre de la société ».

En même temps, Kretschmer s’est de nouveau retourné contre son opinion générale ou ses jugements erronés sur Chemnitz et s’est surtout référé aux heures qui ont suivi l’attaque meurtrière contre Daniel H. « Il n’y avait pas de foule, pas de chasse et pas de pogromes dans cette ville », a déclaré Kretschmer, critiquant également une partie des reportages des journalistes.

La chancelière allemande Angela Merkel avait notamment parlé de « chasses » après l’attaque meurtrière contre Daniel H… L’AfD s’est demandé si ces chasses avaient eu lieu. Entre-temps, il y a un différend au sein de l’AfD parce que trois associations nationales ont rejoint la marche du mouvement Pegida (pour en savoir plus sur les relations de l’AfD avec Pegida, cliquez ici).

Mme Merkel, à son tour, a défendu ses affirmations : « Ma réaction est que nous y avons vu des images qui montraient clairement la haine et la persécution de personnes innocentes », a-t-elle dit, « dont nous devons nous distancier. C’est ce que M. Seibert a fait, c’est ce que je fais, je l’ai déjà fait. » C’est tout, a-t-elle dit, en réponse à la demande de Jörg Meuthen, co-leader de l’AfD, d’obtenir les excuses de Mme Merkel et le renvoi de Seibert.

Kretschmer dit maintenant que ce ne sont ni tous les habitants de Chemnitz ni une majorité qui sont devenus violents pendant les manifestations dans la ville. Il ne faut pas mettre au pilori ceux qui sont descendus dans la rue en colère après l’homicide de Chemnitz. « Ce ne sont pas des extrémistes de droite », a dit Kretschmer. Cependant, ceux qui ont participé aux émeutes ont été assez mauvais. « Et nous leur dirons de se battre. »

Spiegel.de

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS