Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

1 octobre 2018 1 01 /10 /octobre /2018 13:58
80% des retraités français vont perdre du pouvoir d'achat d'ici 2020

Les ménages comptant au moins une personne retraitée seront négativement impactés par les mesures gouvernementales, notamment le quasi-gel des pensions, selon une étude de l'OFCE, publiée jeudi 27 septembre 2018. Huit retraités sur dix vont perdre du pouvoir d'achat d'ici à 2020.

Pouvoir d'achat des retraités : une perte de 400 euros par an 

Les retraités sont bien les grands perdants des dernières mesures du gouvernement. En effet, près de 80% d'entre eux verront leur pouvoir d'achat amputé d'ici 2020, avec une perte moyenne de 400 euros par an au global par ménage, selon une étude de l'OFCE publiée jeudi 27 septembre 2018 et révélée sur le site des Echos. Petite bonne nouvelle cependant : les retraités les plus modestes devraient être épargnés.

Pour parvenir à ces conclusions inquiétantes pour les retraités, l'OFCE a repris toutes les mesures prises par gouvernement depuis un an et le début du mandat Macron : la hausse de la CSG en 2018 (+1,7 point), la suppression de la taxe d'habitation pour 80 % des Français, la revalorisation du minimum vieillesse et celle des pensions (+0,3 %) pour 2019 et 2020. Puis l'office a ajouté la légère hausse des APL (aides personnelles au logement) qui concernera aussi les retraités. 

Le taux des retraités perdants va augmenter ces deux prochaines années

Et malheureusement, l'avenir ne s'annonce pas rose pour les retraités. En effet, la part des retraités dont le pouvoir d'achat va diminuer et donc considérés comme les perdants devrait s'accroître sur les deux prochaines années : ils représentent 62 % des ménages comptant au moins un retraité en 2018, mais seront 73% en 2019 et enfin 79% en 2020. La perte moyenne par année est elle aussi croissante : seulement 20 euros en 2018, puis 200 euros en 2019 et 400 euros en 2020, essentiellement à cause du quasi-gel des pensions.

Enfin, l'étude de l'OFCE estime qu'en 2020, la suppression de la taxe d'habitation compensera bien la hausse de la CSG pour les 79% de retraités perdants, comme avancé régulièrement par le gouvernement.

En revanche, la revalorisation du minimum vieillesse sera, elle, sans effet et la sous-indexation des pensions viendra plomber leur pouvoir d'achat. L'OCFE souligne que de fortes disparités existeront au sein des foyers mais que les grands perdants seront les retraités les plus aisés

source

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS