Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

2 novembre 2018 5 02 /11 /novembre /2018 20:43

Il ne se passe pas une semaine sans que le GIEC, Météo France, le gouvernement ou les écologistes nous rabâchent que le réchauffement anthropique est réel et qu’il faut lutter en prenant des mesures coercitives pour modifier nos comportements. Les Français sont bien servis avec le matraquage fiscal qu’ils subissent sans broncher.

Une théorie n’est validée que par la répétition et la concordance des mesures dans le temps. C’est là où le bât blesse.

Je m’en tiens à mes observations personnelles sur le terrain et au site météo anglais WeatherOnline.

Le 26 août, je me suis rendu au parc national italien des Alpes Maritimes, distant de 90 km de Jausiers. Sur la route en cul-de-sac menant au lac de Rovina au pied de l’impressionnante muraille de l’Argentera, j’ai découvert un névé à 1340 m d’altitude.

Stupéfait par sa présence à la fin de l’été, je l’ai pris en photo et vérifié l’altitude sur la carte italienne au 1/25000 qui concorde avec mon altimètre. Ce névé est un cône de déjection d’une vieille avalanche. De ma vie bien remplie d’alpiniste, skieur et marcheur, je suis né en 1955, je n’ai jamais vu un névé à cette altitude à la fin de l’été.

Pourtant, Meteo France annonce que l’année 2018 est d’ores et déjà l’une des trois années les plus chaudes. (1) Ah bon ?

Le 28 août, il a fait -82°C (2) à la station météo russe de Vostok en Antarctique. Le record de froid absolu sur la planète été enregistré, le 21 juillet 1983, avec une température de -89°C à cette même station. (3) Bien que la station russe soit distante de 1300 km du pôle Sud, elle se trouve à une altitude de 3488 m alors que la station américaine Henry au pôle Sud est à 2835 m d’altitude.

Autre observation, ce pic de froid est intervenu, le 28 août, à la fin de l’hiver austral. Pour les météorologues, l’hiver austral commence le 1er juin et se termine le 31 août. Silence de Météo France sur cette anomalie qui contredit son narratif du réchauffement anthropique.

L’hiver dernier a été remarquable par la présence permanente de neige au sol à Jausiers (1220m d’altitude) du 7 décembre au 6 avril. 120 jours consécutifs de neige permanente au sol à cette altitude constituent une autre anomalie qui contredit la théorie du réchauffement anthropique.

Selon la mémoire des anciens du village et les archives du journal local La Provence, il faut remonter à celui de 1963 pour un manteau neigeux aussi long que celui de 2018.

Enfin, il a déjà neigé deux fois cette semaine à Jausiers, et six fois en octobre sur les montagnes de l’Ubaye qui sont plâtrées de neige. Les stations de ski de Pra-Loup, du Sauze et de Sainte-Anne pourraient déjà ouvrir leur saison. Les canons à neige artificielle sont superflus pour les pistes. Il y a déjà 80 cm de neige au sommet des pistes de Pra-Loup à 2450m, et 120 cm au col de la Bonnette à 2802m qui a été fermé à la circulation.

Un touriste incrédule m’a demandé s’il pouvait emprunter le col pour rejoindre Grasse. Cet assaut précoce de l’hiver a surpris les responsables des stations qui révisent encore le matériel des remontées mécaniques.

N’en déplaise aux bobos parisiens, la tendance semble confirmer la thèse de l’astrophysicienne ukrainienne Valentina qui a prédit un nouveau mini âge glaciaire avec la désynchronisation des deux champs magnétiques du soleil.

source

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS