Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

11 novembre 2018 7 11 /11 /novembre /2018 17:10

En marge du Centenaire, Vladimir Poutine a accordé un entretien exclusif à RT France. Il a évoqué la proposition française d'«armée européenne», l'OTAN, les relations entre la France et la Russie, ainsi que ses futurs entretiens avec Donald Trump.

En marge de son hommage au Corps expéditionnaire russe le 11 novembre, dans le cadre des commémorations du centenaire de l'Armistice à Paris, Vladimir Poutine a répondu en exclusivité aux questions de Xenia Fedorova, présidente de RT France.

La proposition d'«armée européenne» de Macron ? Une évolution «positive», selon Poutine

Vladimir Poutine a commenté la proposition française de création d'une «armée européenne», qui pourrait être une alternative à l’OTAN. Il a notamment estimé que cette «évolution» était «positive» dans un monde «multipolaire».

«D’une manière générale, l’Europe est une formation économique puissante, une alliance économique puissante, et il est tout à fait naturel que ces pays souhaitent être indépendants et souverains dans le domaine de la sécurité et de la défense», a-t-il affirmé.

Auteur: RT France

Pas de rencontre officielle à Paris avec Donald Trump

Le chef d’Etat russe a expliqué de pas s’être encore entretenu avec son homologue américain Donald Trump, mais qu'il pourrait le faire de manière informelle au moment du déjeuner.

Pour cause, il a rappelé que le président français Emmanuel Macron avait souhaité qu'aucun entretien bilatéral ne soit organisé en marge des commémorations du Centenaire. «Nous nous sommes mis d’accord [avec Donald Trump] sur le fait que nous n’allions pas rompre l’emploi du temps des commémorations, à la demande du pays organisateur», a-t-il ainsi expliqué. «Nous aurons la possibilité d’échanger en marge du G20 [en Argentine le 30 novembre] ou plus tard», a poursuivi le président russe.

 

Le «principe essentiel de la démocratie» est «la liberté de circulation de l'information»

Concernant la situation de RT France, qui s'est vu refuser à plusieurs reprises des demandes d'accréditation à l'Elysée, le chef d'Etat russe a regretté «la constitution de listes d'autorisations d'accès», qui sépareraient les médias que le pouvoir français estime «bons» et ceux qui «seraient mauvais».

Il a également estimé que cela n'avait «rien à voir avec la démocratie» et jugé cet état de fait «inacceptable». Le locataire du Kremlin a en outre estimé que le «principe essentiel de la démocratie» était «la liberté de circulation de l'information».

 

L'interview intégrale est à retrouver bientôt sur RT France.

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS