Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

30 décembre 2018 7 30 /12 /décembre /2018 14:50

L’ancien garde du corps reconnaît avoir utilisé son sésame par confort. Mais réécrit sa précédente version au sujet des passeports.

Comme toujours, il juge la polémique « disproportionnée ». Et se contredit. Alexandre Benalla a indiqué au Journal du Dimanche, lors d’un entretien téléphonique depuis l’étranger, qu’il allait rendre ses passeports diplomatiques « dans les prochains jours ».

Samedi, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour abus de confiance notamment, après le signalement par le quai d’Orsay de l’usage, fait par l’ancien chargé de mission de l’Elysée, de son passeport diplomatique pour se rendre au Tchad. Ainsi qu’en Israël, en Turquie, au Cameroun, au Congo et aux Bahamas, selon le récit à L’Express et au Point de l’homme qui l’accompagnait dans ces voyages, Philippe Hababou Solomon, un affairiste qui a par le passé eu maille à partir avec la loi.

 

Alors qu’il affirmait, le 19 septembre, devant les sénateurs, avoir laissé ces documents très officiels dans son bureau à l’Elysée, l’ancien garde du corps assure désormais avoir rendu ses passeports aux services de l’Elysée à la fin du mois d’août.

Mais un « membre de la présidence » les lui aurait retournés début octobre, dans une pochette contenant d’autres effets personnels, lors d’un rendez-vous dans une rue proche de faubourg Saint-Honoré. Et lui, au même moment, aurait rendu son badge d’accès au « château ». « Dans la mesure où on me les a rendus, je n’ai pas vu de raison de ne pas les utiliser », plaide-t-il auprès du JDD.

Alexandre Benalla ajoute : « J’ai peut-être eu tort de me servir de ces passeports. Mais je tiens à dire que je ne l’ai fait que par confort personnel, pour faciliter mon passage dans les aéroports. En aucun cas je ne les ai utilisés pour mes affaires. Je ne vois d’ailleurs pas à quoi ils auraient pu me servir ».

source

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS