Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

14 mars 2019 4 14 /03 /mars /2019 23:12

Cette proposition est vraiment stupéfiante : Le sénateur Andreas Geisel (SPD, centre-gauche) examine la possibilité de réintégrer les salafistes de retour de Syrie en les plaçant dans des communautés de mosquées radicales à Berlin.

Les légalistes pourraient remettre les rapatriés sur la bonne voie

Les autorités de sécurité appellent les musulmans radicaux des « légalistes ». Ceux-ci soulignent qu’ils ne veulent pas recourir à la violence pour atteindre leurs objectifs. Les Frères musulmans, par exemple, font partie des légalistes.

Comment un musulman est-il censé mettre son coreligionnaire qui revient de Syrie sur la bonne voie s’il est lui-même radical ? Ce n’est pas possible. Nous avons donc demandé si le sénateur avait été  mal compris. « Non, pas du tout », a déclaré un porte-parole, ce sont « des idées qui sont actuellement à l’étude chez nous ». […]

Le « dialogue » avec « les communautés musulmanes légalistes qui n’ont pas recours à la violence et rejettent la violence » a du sens et pourrait conduire à une « déradicalisation ».

Le sénateur est conscient que ces communautés musulmanes non violentes incarnent des « contenus politiques » qui « ne sont pas compatibles avec les principes de démocratie libre de la République fédérale d’Allemagne ». Ainsi, le combattant de l’Etat islamique est pris en charge par des gens qui combattent également notre État et aspirent au califat, mais pas par la force.

Ces individus deviendraient-ils les partenaires des autorités ? Oui, s’il y a une chance qu’ils détournent le combattant de l’Etat islamique de la voie de la violence. Le porte-parole d’Andreas Geisel déclare « qu’il pourrait être « utile » de choisir de tels « points de contact », « même s’ils ont des « tendances anticonstitutionnelles ».

Le Sénat pourrait coopérer avec les salafistes

Le Sénat coopérerait donc avec des groupes anticonstitutionnels pour réintégrer les salafistes de retour de Syrie ? Cela semble naïf et dangereux. Le diable ne peut pas être chassé par Belzébuth.

[…]

Bild.de / Bz-berlin.de

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans djihadisme