Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

2 mai 2019 4 02 /05 /mai /2019 13:17

Il revient de plus en plus cher de faire le plein dans les stations service : les prix des carburants suivent une tendance haussière depuis le début de l’année. Au risque de réveiller le mouvement des « gilets jaunes » ?

Les chiffres recensés par le ministère de la Transition écologique et solidaire sont de nature à inquiéter le gouvernement. Depuis le début de l’année, les prix dans les stations service sont en hausse, et cela ne s’est pas calmé la semaine dernière, bien au contraire. Le litre de gazole, le carburant le plus vendu en France (il représente 80% des volumes), est désormais facturé 1,4818 euro, soit une hausse de 1,47 centime. Même si le diesel est de moins en moins le carburant de prédilection des automobilistes français, il demeure encore très utilisé.

Chers carburants

Les autres carburants ne sont pas en reste concernant leur prix. Le plus inquiétant est sans doute le litre de sans plomb 95 (SP95), qui a augmenté de 1,69 centime à 1,5802 euro. C’est du jamais vu depuis six ans, et surtout c’est un niveau supérieur à celui qui avait cours en octobre dernier… juste avant les premières manifestations des « gilets jaunes ». Le sans plomb 95 contenant jusqu’à 10% d’éthanol (SP95-E10) est facturé 1,5554 euro le litre, en hausse de 1,39 centime. Enfin, le litre de sans plomb 98 (SP98) coûte 1,6402 euro (+1,33 centime).

Un niveau supérieur à celui d’octobre 2018

Les prix des carburants à la pompe augmentent (ou baissent, parfois…) en fonction des cours du pétrole, bien évidemment. Ces derniers sont orientés à la hausse depuis le début de l’année en raison de la limite de production que se sont imposé les pays de l’Opep. Les stocks de pétrole, la variation dans les taux de change, mais aussi le niveau des taxes ont une grande influence également.

source

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans carburants