Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

14 juillet 2019 7 14 /07 /juillet /2019 13:27

Les forces de l’ordre du Canton de Sarajevo ont entrepris depuis plusieurs jours d’éloigner les migrants des rues de la capitale bosniaque. Le but: garantir aux migrants des conditions de vie décentes dans des centres d’accueil, plutôt que dans la rue ou dans lieux inadaptés.

 

La police a éloigné plusieurs dizaines de migrants, essentiellement depuis la zone de la gare ferroviaire et routière, où 132 d’entre eux ont été trouvés.

« Ils ont tous été installés dans le centre d’Ušivak, sauf trois qui ont été envoyés dans le centre pour immigrés de Sarajevo Est, car il s’agit de personnes connues pour avoir déjà commis des infractions ou des troubles à l’ordre public. Ces personnes ont donc été placées sous surveillance dans ce centre et elles seront expulsées », déclare la porte-parole de la police du Canton.

 

Le but est de mettre les migrants en sécurité, mais aussi de garantir la sécurité des citoyens, nous assure-t-on […]. En un an et demi, les migrants ont commis environ 80 crimes et délits à Sarajevo, ce qui n’est pas alarmant, estime-t-on à la préfecture cantonale. Ce qui est inquiétant, c’est qu’il s’agit en général de migrants dont on ne connait pas l’identité. « Nous devons aussi établir l’identité de ces personnes qui se trouvent dans nos rues, savoir qui ils sont, prendre leurs données biométriques, afin de les avoir sous contrôle« , ajoute la porte-parole.

 

C’est pourquoi, nous dit-on, l’opération va se poursuivre. D’après les informations disponibles, les migrants sont de plus en plus nombreux à arriver dans la ville. Il n’y a pas assez de places, et ils choisissent donc l’option de la rue.

[…] « Entre le 1er janvier et le 11 juillet 2019, 6.464 personnes ont été refoulées lors de leur tentative d’entrée illégale sur le territoire de B.-H. depuis les Etats voisins, où ils ont dû retourner. La majorité d’entre eux ont été interceptés dans la zone […] où la rivière Drina marque la frontière avec la République de Serbie », apprend-on de la police des frontières.

Ceux-là n’ont pas réussi à passer, mais beaucoup d’autres avant et après eux ont réussi…

 

N1/N1 English

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration