Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

28 août 2019 3 28 /08 /août /2019 21:42

Pour Eric Darrouzet, chercheur à l’Institut de recherche sur la biologie de l’insecte (IRBI) et spécialiste du frelon asiatique, « l’éradication totale serait la meilleure solution »

Arrivé accidentellement en France en 2004​, par un container en provenance de Chine, le frelon asiatique ne cesse de se multiplier depuis. Entre la prolifération de l’espèce, les cas répétés de piqûres mortelles et son impact destructeur sur les abeilles, la question de l’éradication de ces insectes revient régulièrement dans le débat, à chaque été.

[…] Ce n’est plus un problème exclusivement français, c’est un problème européen. Toute la France est colonisée, sauf peut-être certains territoires de l’est. On le retrouve également au Portugal, au nord de l’Espagne, au nord de l’Italie, en Suisse, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique et en Angleterre.

L’animal n’est pas agressif en lui-même, sauf que c’est une espèce qui défend sa colonie. Quand un frelon pique, ça fait toujours très mal. Ensuite, ça dépend du seuil de sensibilité de chacun, les piqûres peuvent provoquer rougeurs, nécrose locale, gonflements, problèmes respiratoires, AVC, arrêt cardiaque, et aller jusqu’à la mort de l’individu.

[…] C’est une menace pour la biodiversité, pour la santé humaine et pour l’économie. D’abord sur la biodiversité : l’espèce chasse beaucoup pour nourrir les larves dans les nids, ce qui impacte les autres espèces et notamment les abeilles. Le niveau de prédation provoque un stress chez les colonies d’abeilles, ce qui entraîne une diminution du travail – les abeilles restent à l’entrée de la ruche pour défendre –, et la diminution des stocks de nourriture – qui peut déboucher sur la disparition de la colonie si les réserves sont trop faibles -. Ensuite, il y a un impact sanitaire. Avec la prolifération de l’espèce, que l’on trouve aussi en zone urbaine, il pourrait y avoir de plus en plus d’accidents voire de mortalité.

[…] Il semble peu probable qu’on arrive à faire disparaître le frelon asiatique d’Europe, vu le nombre et la surface à traiter. Mais on peut baisser le nombre d’individus à un niveau « socialement acceptable ».

20 Minutes

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS