Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

8 septembre 2019 7 08 /09 /septembre /2019 17:47

D’après les témoignages recueillis par l’ONG Portes ouvertes, la répression contre les chrétiens n’a pas faibli durant tout l’été 2019. L’Erythrée, l’une des dernières dictatures marxistes, est le 7e pays où les chrétiens sont le plus persécutés dans le monde. 

L’Erythrée est née de la partition de l’Ethiopie, en 1993. A la tête du pays depuis l’indépendance, le président Issayas Aferworki du Front Populaire pour la Démocratie et la Justice concentre tous les pouvoirs. 

La religion majoritaire est l’islam sunnite qui regroupe 50% de la population. Les chrétiens « orthodoxes » représentent 30% de la population, les catholiques 13%, et les protestants 7%. 

Non content de vouloir nationaliser les hôpitaux et les dispensaires appartenant à l’Eglise catholique, le pouvoir n’a de cesse de s’en prendre aux chrétiens afin de leur faire renier leur foi. 

Le 18 août 2019, une nouvelle rafle s’est abattue sur la capitale : 80 chrétiens ont été arrêtés. D’après Portes ouvertes, un juge leur aurait demandé d’abjurer leur foi : en vain pour ces chrétiens qui ont répondu « vouloir suivre Jésus-Christ ». 

On sait de plus que les conditions de détention sont effroyables : les chrétiens sont soumis à des actes de torture, aux travaux forcés, et sont parfois emprisonnés dans des conteneurs. 

En Erythrée, les chrétiens sont considérés comme des opposants au régime du président Issayas Afeworki : pas étonnant quand on se rappelle que l’actuel chef d’Etat, élevé dans la religion chrétienne puis converti au marxisme le plus radical, est parti suivre une formation révolutionnaire dans la Chine de Mao, au temps de la Révolution culturelle. Il n’y a pas de pire persécuteur qu’un renégat. 

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS