Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

18 septembre 2019 3 18 /09 /septembre /2019 20:41

Macron a lancé une offensive sur l’immigration alors que le sujet inquiète toujours une bonne partie des Français. À droite, on le juge timide alors qu’à gauche, on l’accuse de surfer sur les terres de l’extrême droite. L’essayiste et spécialiste de l’immigration Jean-Paul Gourévitch a livré son analyse à Sputnik France.

«La gauche n'a pas voulu regarder ce problème pendant des décennies. Les classes populaires ont donc migré vers l'extrême droite. On est comme les trois petits singes: on ne veut pas regarder.»

Emmanuel Macron serait-il en train d’opérer un virage à droite sur l’immigration? Alors qu’un débat sur le sujet aura lieu au parlement dans 15 jours, un événement qui est appelé à se répéter chaque année, le Président de la République a lancé l’offensive devant 200 parlementaires de sa majorité le 16 septembre. Tout cela à quelques mois des élections municipales de mars 2020 et surtout de la présidentielle de 2022.

Tiraillements chez La République en marche

[…]

Côté pratique, le locataire de l’Élysée souhaite agir majoritairement sur le droit d’asile. S’il a réaffirmé un principe auquel il est attaché, il a en revanche estimé qu’il était «détourné de sa finalité par des réseaux, des gens qui manipulent» alors que l’Hexagone a enregistré une hausse de 23% des dossiers l'an dernier. Ceux en provenance d’Albanie et de Géorgie sont notamment dans le collimateur des autorités.

La fameuse aide médicale d'État (AME) occupera également une partie des débats. La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye veut s’assurer «d'en maîtriser les coûts et de s'assurer qu'elle va bien aux personnes en détresse».

Matignon prépare, en prévision du débat, un «document de synthèse» concernant la politique migratoire de la France qui regroupera notamment des données des ministères de l'Intérieur, de la Santé et des Affaires étrangères et européennes.

Au sein même de la majorité, la nouvelle approche présidentielle divise. Une source ministérielle juge «bien de traiter le sujet» et assure qu’«il est difficile d'en faire totalement abstraction pendant cinq ans» tout en voyant «une opportunité d'objectiver un certain nombre de choses». Mais cette même source regrette que la présentation du sujet «n'appréhende pas l'immigration comme une richesse» et relève une différence d'approche au sein du gouvernement entre les tenants de l'aile droite (Gérald Darmanin, Sébastien Lecornu...) et ceux issus de la gauche.

«Ce n'est pas la première fois qu'Emmanuel Macron et ses collègues récupèrent le discours du Rassemblement national pour réexister au milieu.»

Enfin, Marine Le Pen, dont l’immigration est un des chevaux de bataille, a affirmé qu'elle ne «croyait pas» à un quelconque durcissement d’Emmanuel Macron, dénonçant une attitude «électoraliste».

Sputnik France: L’immigration s’accélère-t-elle en France?

Jean-Paul Gourévitch: «C’est totalement indiscutable. C’est la première fois que la proportion d’immigrés, c’est-à-dire de personnes nées à l’étranger, de parents étrangers a dépassé les 20% et c’est aussi la première fois que le solde naturel, c’est-à-dire le différentiel de fécondité entre les personnes descendantes de Français et les personnes descendantes d’immigrés est aussi important.

Sur 758.000 naissances en 2018, nous avons eu 242.107 naissances de personnes d’origine étrangère si l’on considère qu’un enfant d’un couple mixte est d’origine étrangère à 100% et 183.772 si l’on considère que pour être d’origine étrangère, il faut que les deux parents soient étrangers.»

Sputnik France: On sent beaucoup de tensions sur le sujet dans le parti d’Emmanuel Macron entre l’aile droite qui appuie ses propos et dans le même temps des «marcheurs» historiques de l’aile gauche comme le député Aurélien Taché qui s’apprête à recevoir Carola Rackete, la capitaine du Sea-Watch. Comment Emmanuel Macron doit-il jouer sa participation?

Jean-Paul Gourévitch: «Je ne souhaite pas m’engager sur le terrain politique. En revanche, il y a des tensions et il est clair que comme dans tout parti centriste, cette formation est tiraillée entre son aile gauche plutôt droit-de-l'hommiste et son aile droite qui souhaite plus de fermeté sur l’immigration.»

Sputnik France: Pensez-vous que l’immigration sera un enjeu majeur de l’élection présidentielle de 2022?

Jean-Paul Gourévitch: «Cela fait 10 ans que je le répète. Nous allons arriver à un stade où l’immigration sera de plus en plus un enjeu majeur de la présidentielle. Ce n’est pas le seul, nous avons vu monter les problèmes d’environnements. Sans vouloir schématiser, l’on pourrait presque dire que les préoccupations concernant l’environnement seront l’enjeu majeur pour une victoire de la gauche et les préoccupations sur l’immigration, l’enjeu majeur pour une victoire de la droite ou du centre droit.»

source

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS