Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

18 octobre 2019 5 18 /10 /octobre /2019 16:08
Manifestation de femmes indiennes contre les conversions forcées.

En Inde, la domination des nationalistes du Bharatiya janata party (BJP), et leur tentative d’imposer l’hindouisme à toute la péninsule, a tendance à faire oublier que l’islam demeure un facteur de persécution violent pour les chrétiens de la région. 

« De nombreux enlèvements ont eu lieu récemment, visant des jeunes filles âgées de 14 ou 15 ans », s’inquiète auprès de l’Aide à l’Eglise en détresse (AED) Mgr Sebastian Shaw, archevêque de Lahore, le 27 septembre 2019. 

D’après une enquête menée par l’AED au Pakistan, plus de 700 chrétiennes ont été enlevées en moins d’un an : un chiffre qui fait froid dans le dos, surtout quand on sait que ces enlèvements se doublent de conversions de force à la secte de Mahomet. 

Cette nouvelle forme de persécution - que les médias affublent de l’expression étonnamment complaisante de Love djihad, ou djihad amoureux - ne se limite pas au Pakistan, loin s’en faut.  

Dans l’Inde voisine, le vice-président de la Commission nationale pour les minorités, George Kurian, a tiré la sonnette d'alarme : « les jeunes filles chrétiennes de l’Etat du Kerala sont devenues elles aussi des cibles faciles pour les islamistes », a-t-il déclaré le 23 septembre 2019. 

Et George Kurian d’ajouter que « la vague de conversions forcées à l’islam organisées dans le cadre du ‘djihad amoureux’ montre bien que la communauté chrétienne est devenue une cible de choix ». 

Plus grave encore : après les enquêtes menées à la suite de plusieurs attentats attribués aux radicaux islamiques, les jeunes chrétiennes ayant apostasié auraient « subi un  véritable lavage de cerveau afin d’être instrumentalisées » à des fins terroristes, assure George Kurian. 

« Ce genre d’enlèvement est un crime et doit être traité comme tel », affirme avec force Mgr Shaw. Une déclaration de peu de poids quand on sait que l’islam revendique 97% de la population au Pakistan, et 27% au Kerala en Inde, où le catholicisme est également minoritaire. 

(Sources : Gulf News Asia/India Today/Catholic News Agency - FSSPX.Actualités - 14/10/2019) 

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS