Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

17 novembre 2019 7 17 /11 /novembre /2019 15:16
Le tremblement de terre de magnitude 5,4 sur l'échelle de Richter qui a frappé la Drôme et l'Ardèche lundi 11 novembre pourrait avoir été provoqué par l'activité humaine. Les scientifiques en tout cas étudient la thèse.

Le séisme qui a touché l'Ardèche et la Drôme et plus particulièrement la commune du Teil  le lundi 11 novembre dernier pourrait être causé par l'activité humaine. En effet, l'exploitation de la carrière Lafarge qui se trouve proche de la faille pourrait avoir participé au déclenchement du tremblement de terre.

Cellule post-sismique

C'est en tout cas une des pistes envisagées par les scientifiques comme le montre un document que Le Point a pu consulter. L'interrogation des experts de la "cellule post-sismique", le collectif de chercheurs qui est en charge de l'étudier après un tremblement de terre en France, est légitime.

 

La question est d'ailleurs concrètement posée dans le document : "La présence de la carrière en activité située au-dessus de la faille supposée avoir rompu ne peut-elle pas avoir contribué au déclenchement du séisme ?"

D’autant plus que certains éléments sont un peu étranges au vu d'un séisme de cette ampleur.

La carrière appartient au groupe Lafarge

La carrière qui serait éventuellement en cause est une carrière de calcaire qui appartient au groupe Lafarge. C'est d'ailleurs son site historique. Elle se trouve entre le Teil et le Viviers. Cette carrière est exploitée depuis 1833 et très récemment en 2018 le groupe Lafarge a obtenu un renouvellement de l'exploitation de la carrière et même un permis d'extension.

Éléments troublants

Plusieurs particularités jugées étranges interrogent sur ce séisme. La première qui a été relevée est sa faible profondeur. Le fait que le tremblement de terre se soit déclenché entre "1 et 2 km" dans la croûte terrestre est vraiment "bizarre".

Comme l'a souligné Jean-Robert Grasso, membre du laboratoire ISTerre de l'université de Grenoble au Point : "C'est très étonnant pour un pays comme la France où les séismes se situent généralement entre 5 et 20 kilomètres de profondeur. Une faible profondeur est une particularité que l'on retrouve lors des séismes induits par l'activité humaine."

La deuxième spécificité qui pose question c'est l'absence, ou presque, de répliques. Selon les rapports des experts : "Après un choc principal d'une magnitude de 5, on s'attendrait à beaucoup plus de répliques."

Le troisième point souligné qui confirme que le séisme est superficiel réside dans la visibilité des traces de failles.

Ce type d'événements s'est déjà produit à cause de l'activité humaine, donc les chercheurs se penchent sérieusement sur cette hypothèse. Les analyses et les recherches vont prendre quelques mois, mais la piste est envisagée.

source

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS