Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

14 novembre 2019 4 14 /11 /novembre /2019 19:28

Si l'on en croit une enquête effectuée par le "Social Science Center Berlin" (WZB), publiée par le "Journal of Ethnic and Migration Studies" et relayée par le quotidien flamand De Morgen, plus de la moitié des musulmans belges seraient "fondamentalistes" et manifesteraient une hostilité à l'égard des juifs et des homosexuels.

Le centre d'étude a sondé 9.000 musulmans (dont 1.200 en Belgique, 600 francophones et 600 flamands, surtout d'origine marocaine et turque) et chrétiens dans six pays (Belgique, Pays-Bas, Allemagne, France, Suède et Autriche). Les personnes interrogées ont été invitées à répondre par "oui" ou par "non" à trois affirmations.

Trois affirmations
D'après les résultats, les musulmans de Belgique (ainsi que ceux de France et d'Autriche à des proportions équivalentes) semblent les plus xénophobes et fondamentalistes.

Voici les trois affirmations soumises à l'échantillon :

- Les musulmans doivent revenir aux racines de la foi
- Il n'y a qu'une interprétation du Coran. Chaque musulman doit s'y tenir
- Les règles religieuses sont plus importantes que les lois


En Belgique, 61,1 % des personnes interrogées ont répondu "oui" à la première affirmation, 82,2% sont d'accord avec la deuxième, et 69,9% avec la troisième.

Les personnes ayant répondu à trois reprises "oui" aux affirmations sont considérées comme "fondamentalistes". Pour la Belgique, cela fait donc 52,5%. La France obtient des chiffres quasi similaires (52,3%). Seule l'Autriche (55,2%) compte davantage de musulmans qualifiés de "fondamentalistes" en termes de pourcentage.

"Pas une coïcidence s'il y a tellement de départs de Belgique en Syrie"
Précision importante: le fondamentalisme se définit ici comme "l'expression religieuse de ce que les psychologues appellent une personnalité autoritaire: quelqu'un qui ne supporte pas la contradiction", indique le professeur Koopmans.

Avec ces chiffres à l'appui, ce n'est pas une coïncidence, selon le professeur néerlandais Ruud Koopmans (à la tête de la cellule migration du centre berlinois), si la Belgique est le plus grand  "pourvoyeur" de djihadistes en Syrie (proportionnellement à la population).  

"Pour lutter contre le radicalisme, le gouvernement doit évidemment voir plus loin que ce petit groupe qui utilise la violence. Les racines du problème résident dans la communauté musulmane elle-même. Une attitude belliqueuse est provoquée par des circonstances externes comme la situation en Syrie. Mais on constate qu'une minorité importante à l'intérieur de la communauté musulmane d'Europe soutient une interprétation fondamentaliste de l'islam", analyse-t-il.

© De Morgen

source

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS