Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

12 novembre 2019 2 12 /11 /novembre /2019 13:28

« Une reconstruction d'une idole païenne qui demande le sacrifice d'enfants était postée à l'entrée du Colisée de Rome dans le cadre d'une exposition historique laïque.

La statue de Moloch, adorée à la fois par les Cananéens et les Phéniciens, fait partie d'une exposition consacrée à la ville de Carthage, autrefois grande rivale de la Rome antique. L'exposition d'envergure, intitulée Carthago : le mythe immortel, se déroule jusqu'au 29 mars 2020.

"Une reconstruction de la terrible divinité Moloch, liée aux religions phénicienne et carthaginoise et présentée dans le film Cabiria de 1914 (réalisé par Giovanni Pastore et écrit par Gabriele D'Annunzio) sera postée à l'entrée du Colisée pour accueillir les visiteurs à l'exposition," a déclaré un communiqué de presse au sujet de l'exposition.

La statue de Moloch a été érigée neuf jours avant l'ouverture du synode sur l'Amazonie, et a été sujette à controverse depuis le début, après qu'une cérémonie dans les jardins du Vatican impliquant la déesse païenne "Pachamama" eut lieu en présence du pape François et de prélats de haut rang.

Lors de la cérémonie, les participants se sont prosternés devant des statuettes en bois de la déesse de la fertilité de l'Amérique du Sud. Les statuettes ont été conservées dans le cadre d'une exposition à l'église Santa Maria à Traspontina jusqu'à ce qu'elles soient jetées dans le Tibre par le catholique autrichien Alexander Tschugguel le 21 octobre. Par la suite, un exemplaire des figures produites en série a été conservé dans l'église.

Des gens se prosternant devant Pachamama pendant un rite païen dans les jardins du Vatican, avant l'ouverture du synode sur l'Amazonie, le 4 octobre 2019.

Certains catholiques sont consternés par le fait que le dieu païen Moloch a été érigé à l'entrée du Colisée, l'un des nombreux amphithéâtres où des chrétiens ont été torturés et exécutés pour divertir les foules païennes.

"Nous étions tellement excités le jour où nous avons décidé d'aller au Colisée," a déclaré Alexandra Clark à LifeSiteNews par courriel. Elle et sa soeur Tiffany avaient hâte de visiter le site du martyre chrétien.

"Mais au moment où nous sommes arrivées, la scène qui nous a accueillies était horrible ! La colossale statue païenne de Moloch montait la garde devant l'entrée. Elle a été placée à cet endroit privilégié pour que tous ceux qui entrent dans le Colisée n'aient d'autres choix que de passer devant", a-t-elle poursuivi.

"C'était comme s'ils avaient mis Moloch là pour se moquer de l'endroit sacré où les saints martyrs ont versé leur sang pour la vraie foi !"

Clark a vu un rapport entre l'idole de Moloch et les images de Pachamama qui occupaient une place de choix dans le synode sur l'Amazonie qui s'est terminé récemment.

"Ces deux idoles païennes diaboliques exigeaient des sacrifices d'enfants et elles sont toutes deux arrivées à Rome à peu près au moment du synode", a-t-elle déclaré.

Les deux soeurs sont restées près de la statue de Moloch pour jauger les réactions. Clark a noté que quelques autres personnes, y compris des religieuses, ont été clairement choquées par la statue géante.

L'image de Moloch est inspirée d'une représentation du démon dévorant des enfants trouvé dans le film muet italien de 1914, Cabiria. Dans le film, l'idole de Moloch, installée dans un temple punique, a dans sa poitrine un fourneau en bronze géant dans lequel sont jetés des centaines d'enfants. Cabiria, l'héroïne du film, est menacée par ce sort funeste.

La description de l'idole dans le film a une base historique. Trois historiens grecs antiques attestent qu'il était d'usage à Carthage de brûler des enfants vivants comme des offrandes à la divinité qu'ils ont appelée Baal et Cronos ou Saturne, le dieu romain qui, selon le mythe, mangeait ses propres enfants de peur qu'ils ne le supplantent. Moloch est également mentionné à plusieurs reprises dans le Livre du Lévitique. Il est interdit aux parents hébreux de sacrifier leurs enfants à ce dieu.

En attendant, le fait que des chrétiens ont été tués dans des arènes comme le Colisée est indiscutable. Avant son martyre, saint Ignace d’Antioche a écrit vers 110 après J.-C. une lettre décrivant son sort probable.

"J'écris aux Églises et leur mande à tous que je meurs volontairement pour Dieu, pourvu que vous ne m'empêchiez pas. N'ayez point pour moi, je vous [en] prie, une affection hors de saison. Laissez-moi être la pâture des bêtes féroces, par lesquelles je puis obtenir Dieu. Je suis le froment de Dieu, et je vais être moulu par les dents des bêtes féroces, afin que je sois trouvé, [être] un pain pur de Jésus-Christ."

Selon l'historien Eusèbe de Césarée, saint Ignace a bel et bien été tué par des animaux féroces dans une arène à Rome. »

source

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS