Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

24 décembre 2019 2 24 /12 /décembre /2019 13:03
Saint Nicolas & le père Noël
L'origine de saint Nicolas

Saint Nicolas est né à la fin du IIIe siècle en Lycie (sud de l'actuelle Turquie). Il était évêque de Myre. C'était un homme réputé pour sa bonté. Mais dans les faits, rien ne le prédisposait à devenir le saint homme qui distribue des cadeaux aux enfants…

Lors des Croisades, on a retiré ses reliques de l'église de Myre pour les transporter à Bari, en Italie. Un chevalier lorrain aurait aussi récupéré une de ses phalanges. À cette époque, il était fréquent de recueillir des reliques de saint… et l'authenticité importait peu ! Il l'offrit à l'église de Port. Devenue lieu de pélerinage, la ville est alors rebaptisée Saint-Nicolas-de-Port. Ce brave homme devient le saint patron de la Lorraine. En 1477, le duc de Lorraine, René II, lui attribue sa victoire contre Charles le Téméraire, qui trouve la mort à Nancy.

Saint Nicolas a réalisé plusieurs miracles, comme celui d'avoir resuscité trois enfants. Une chanson populaire raconte l'histoire de trois petits enfants partis glaner dans les champs… À la nuit tombée, perdus, il frappent à la porte d'un boucher. À peine entrés, il les tue, les découpe et les met au saloir… Sept ans plus tard, saint Nicolas passant par là, leur redonne la vie…

Saint Nicolas devient alors le protecteur des enfants. C'est aussi le saint patron des jeunes hommes non mariés. Saint Nicolas est aux garçons ce que sainte Catherine est aux jeunes filles. C'est aussi le patron des navigateurs : il a contribué à sauver des équipages de la tempête.

C'est aussi le patron des navigateurs : il a contribué à sauver des équipages de la tempête.

Saint Nicolas

saint Nicolas, patron de la Lorraine
vitrail de Saint-Nicolas-de-Port

Saint Nicolas

saint Nicolas
image d'épinal

Myre

l'église de Myre

saint nicolas de port

Saint-Nicolas-de-Port

saint nicolas
 
 
 
 
Saint-Nicolas en Lorraine et en Belgique

Tous les ans, la veille de l'anniversaire de sa mort, le 6 décembre, (on fête en effet un saint le jour de sa mort, à la différence de Noël qui célèbre la naissance de Jésus), saint Nicolas descend du ciel, entre par la cheminée pour apporter des friandises et des cadeaux aux enfants sages. Il porte une longue barbe blanche, une mitre et une crosse et un long manteau, souvent rouge.

Il est accompagné du père Fouettard : c'est l'opposé de saint Nicolas. D'aspect repoussant, horrible et menaçant, il tient une verge pour fouetter les enfants méchants… En Lorraine francique, il porte le nom de Rüpelz (ou Ruprecht) et en Alsace, Hans Trapp.

Le réveillon de la Saint-Nicolas a donc lieu le 5 décembre. Avant de se coucher, les enfants déposent leur soulier ou leur chaussette près de la cheminée, ou bien près de la porte, ainsi qu'un peu de foin ou une carotte pour l'âne de saint Nicolas.

Les cadeaux se donnaient autrefois uniquement pour la Saint-Nicolas, Noël étant seulement une fête religieuse. Dans le nord et l'est de la France et au-delà des frontières, saint Nicolas apporte toujours des cadeaux et des gateaux comme le speculoos bruxellois… une sorte de pain d'épices.

Aujourd'hui, les enfants sont deux fois gâtés : d'abord par saint Nicolas puis par le père Noël…

 
Saint Nicolas à Nancy

saint Nicolas à Nancy

saint Nicolas à Paris

 
Sinterklaas aux Pays-Bas
Aux Pays-Bas, on fête Sinterklaas, le réveillon du 5 décembre. Contrairement au saint lorrain, il se déplace sur un cheval blanc capable de marcher sur les toits. Il n'est pas accompagné par le père Fouettard mais par des centaines de zwarte pieten (zwart, noir & piet, pierrot, diminutif de Pierre). Il viennent d'Espagne avec, sur le bateau, des milliers de cadeaux pour les enfants. Et les enfants qui ne sont pas sages, on leur donne un coup de fouet, on les met dans le ssac et ils sont envoyés en Espagne…

À partir du mi-novembre, les enfants néerlandais posent leur petits souliers devant la cheminée avec une pomme ou une carotte pour le cheval de Sinterklaas. Les zwarte pieten descendent dans les cheminées (d'où leur couleur noire) pour apporter dans un grand sac des cadeaux aux enfants qui ont été sages (enveloppés dans du papier spécial Sinterklaas).

 
Sinterklaas

Sinterklaas

 
Fete saint Nicolas par Jan Steen

Het Sint-Nicolaasfeest
La fête de saint Nicolas, par Jan Steen (~1665)

 
Santa Claus aux États-Unis
Saint Nicolas a traversé l'Atlantique avec des Hollandais. Son nom s'est américanisé en Santa Claus (prononcer comme close), parfois abrégé, familièrement, en Santa.

En 1823, un pasteur américain, Clement Moore, écrit un conte, A Visit From Saint Nicholas, plus connu sous le titre de The Night Before Christmas, qui fera connaître et rendre populaire saint Nicolas aux états-Unis. Cependant, saint Nicolas ne peut pas apporter des cadeaux à tous les enfants du monde le même jour ! Aux états-Unis, il ne vient donc pas la veille du 6 décembre mais la veille de Noël…

Ainsi, Santa Claus devient l'homme de Noël… Le saint devient laïc, débarrassé de sa mitre et de sa crosse. Ce n'est ni un âne ni un cheval qui le conduit : il est tiré par un traineau de huit petits rennes. Ils s'appellent Dasher, Dancer, Prancer, Vixen, Comet, Cupid, Donder et Blitzen.

Au milieu du XIXe siècle, le dessinateur américain Thomas Nast lui donne cet aspect familier que nous lui connaissons aujourd'hui. Conduit par des rennes, il l'imagine originaire du pôle nord. La Finlande récupérera, au siècle suivant, cette origine en s'affirmant le pays du père Noël.

Au XXe siècle, il devient représentant de commerce de la société de consommation américaine. Une firme de sodas, Coca-Cola*, contribue à le rendre populaire au-delà des états-Unis en l'utilisant dans ses publicités, en 1930 puis en 1950. Certains Européens vont même croire que c'est Coca-Cola* qui est à l'origine des couleurs rouge et blanche du père Noël !

C'est après la seconde guerre mondiale qu'il commencera à devenir populaire en France sous le nom de père Noël. Il sera aussi rendu populaire par une chanson de Tino Rossi, tiré d'un film tourné pendant la guerre : Petit papa Noël… En Angleterre, on l'appelle Father Christmas.

 
Santa Claus Santa Claus

illustrations de Thomas Nast (XIXe)

 

Santa Claus et Coca-Cola : histoire des représentations, par Juliette Lancel (2010)

La diffusion à travers Coca-Cola

Tout commence dans les années 1920, quand Coca-Cola lance une campagne de publicité pour répandre l’idée que le coca ne se boit pas qu’en été et qu’il peut au contraire être consommé à n’importe quelle saison.

En 1930, une première publicité de Fred Mizen montre un Père Noël en habit rouge et fourrure blanche au milieu de la foule d’un centre commercial, savourant un coca. Puis en 1931, la marque fait appel à Haddon Sundblom pour illustrer une nouvelle campagne ayant pour vedette Santa se désaltérant d’un coca-cola entre deux cheminées.

La Coca-Cola Company n’est donc en rien l’inventrice de l’image actuelle du Père Noël, ce qui est d’ailleurs rappelé sur leur site, au milieu de bon nombre d’imprécisions. Le fait qu’il soit habillé aux couleurs de la marque était une aubaine, elle en a profité avec à-propos. En revanche, c’est sans doute cette campagne publicitaire ainsi que les suivantes qui ont contribué, par l’ampleur de la renommée de Coca-Cola, à diffuser et fixer dans les esprits à travers le monde la représentation actuelle de Santa Claus.

American antiquarian society : illustrations de Thomas Nast

Coca-Cola* : le père Noël dessiné par Haddon Sundblom

 
Père Noël

illustration de Haddon Sundblom (années 1930)

 

source

 

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS