Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

27 mars 2020 5 27 /03 /mars /2020 16:44

Certains pourront y voir une certaine ironie. Alors que les Etats-Unis sont sur le point de devenir l’épicentre de l’épidémie de Covid-19 à travers le monde, des manifestants mexicains ont demandé la fermeture de la frontière pour éviter l’arrivée dans leur pays de malades américains non testés.

Une partie de la ligne de démarcation a même été bloquée par des militants dans l’Arizona, utilisant des pancartes pour indiquer aux habitants de «rester chez eux». Il faut dire que la différence dans le nombre de cas confirmés entre les deux pays est particulièrement impressionnante. Les Etats-Unis ont dépassé la barre des 80.000 cas le 26 mars, contre moins de 500 pour le voisin mexicain.

Selon les militants, la frontière, qui devrait être fermée si ce n’est pour les voyages professionnels, laisse toujours passer beaucoup de personnes en direction du Mexique, sans qu’aucun test ou contrôle ne soit appliqué. Une situation qui inquiète la population. Le président du pays, Andrés Manuel López Obrador, est en effet largement critiqué pour sa gestion minimaliste du coronavirus.

«LE MEXIQUE PAIERA POUR LE MUR»

Les manifestants demandent que les frontières soient renforcées par les forces de l’ordre, qui ne seraient pas suffisamment en nombre dans plusieurs points de passage. En attendant que cela ne se mette en place, ils ont donc décidé de prendre les choses en main. Et ce n’est pas la seule initiative prise par la population mexicaine.

Alors que le président refuse tout confinement ou mesure de choc pour prévenir l’épidémie, les habitants du pays ont d’eux-même commencé à fermer des commerces, quand le secteur du sport ou du divertissement a annulé plusieurs événements consécutifs, dont le championnat de football national. Si cela continue, les discours de 2016 concernant le mur à la frontière pourraient finalement s’avérer prophétiques : «Le Mexique paiera pour le mur, et ils en seront très contents».

CNEWS

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS