Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

27 mars 2020 5 27 /03 /mars /2020 13:46

L’ONG "Réfugié" "Sea-Watch" attire l’attention avec une nouvelle demande. La Commission européenne devrait envoyer des navires de croisière de luxe désaffectés pour aller chercher des migrants en provenance de Grèce.

Sur son site internet, l’ONG écrit : « Afin de contrer la propagation du COVID-19 et ses effets catastrophiques en temps utile, toutes les personnes sur les îles grecques doivent recevoir une assistance médicale immédiate et les camps de réfugiés surpeuplés doivent être évacués immédiatement. Les navires de croisière déjà bloqués dans les ports européens offrent les meilleures conditions pour cela".

L’Allemagne en particulier a le devoir de

Les principaux croisiéristes avaient déjà suspendu leurs voyages jusqu’en avril en raison de la pandémie de Corona. La majorité de ces navires de croisière offrent suffisamment d’espace pour plusieurs milliers de personnes et ont des services hospitaliers relativement bien équipés, explique "Sea-Watch".

Le gouvernement fédéral allemand en particulier est également tenu de le faire : « Plus de 140 villes et municipalités allemandes se sont déclarées prêtes à accepter, 40 000 postes vacants sont disponibles dans les seuls États fédéraux allemands. Avec des prêts actuels de plus de 8 milliards d’euros, l’Etat allemand est l’un des principaux bailleurs de fonds des navires de croisière d’une part, et d’autre part, pendant la crise financière, il a été à l’avant-garde de la dévastation du système de santé grec. Impliqués.

Ceux qui ne s’occupent pas maintenant de l’évacuation des personnes sont complices de la mort potentielle de centaines de personnes », a déclaré le président de Sea-Watch, Johannes Bayer.

source

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS