Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

19 avril 2020 7 19 /04 /avril /2020 10:16
Le débit des sources de Montagne bourbonnaise déjà est en berne, et la consommation d’eau augmente, confinement oblige. Si la situation est gérée localement, le modèle inquiète pour l’avenir.

Déjà un record. Mais de ceux qui ne poussent pas vraiment à l’optimisme.
Le débit des sources en Montagne bourbonnaise a fortement baissé depuis le 15 mars. De 2.375 mètres cubes par jour, il est passé à 1.572. Un débit d’ordinaire rencontré… fin juin. Vichy Communauté a donc commencé à remonter de l’eau pour alimenter les foyers de l’ex « château d’eau de l’Allier », dont seule subsiste la mémoire.

De mémoire des services de l’agglomération, jamais ces débits n’ont été aussi bas à cette période de l’année, même lors d’année particulièrement touchée par la sécheresse, comme 2003, 2005, 2019.


Or, parallèlement, la consommation d’eau augmente, conséquence directe du confinement, et de la mise au vert précoce des urbains. Par exemple, pour les quinze communes du secteur haut de l’agglomération, elle est passée de 2.100 m³ par jour il y a quelques semaines à 2.500 m³.

Et comme la période coïncide, aussi, avec le début des beaux jours et les arrosages des jardins, le constat est clair : d’un côté, 35 % de baisse du débit des sources sur les hauteurs, de l’autre une surconsommation d’eau de 20 %.

De quoi s’inquiéter ? Pas encore, selon Stéphane Panin, directeur général des services techniques de Vichy Communauté. « Nous sommes protégés. D’une part car l’état des nappes phréatiques est plutôt bon ».

Mais surtout grâce au barrage de Naussac, en Lozère, qui libère de l’eau en cas de besoin, pour remettre l’Allier à niveau. Ce qu’il devrait faire dans les prochains jours. « Ce serait seulement la 3e fois en 37 ans de fonctionnement que le soutien des débits de l’Allier débuterait au mois d’avril. Mais il a suffisamment plu, ce qui a permis de remplir le barrage à 94 % », rassure Stéphane Panin.

[…]

« Il est important de faire passer un message de sobriété aux usagers. On sait qu’une nouvelle crise hydrique est pressentie, sauf arrivée d’importantes précipitations courant mai, et que les arrêtés préfectoraux sur les restrictions d’eau vont arriver plus tôt que d’habitude. »

Stéphane Panin (directeur général des services techniques de Vichy Communauté)

Il faut voir plus loin que le territoire, et être solidaire avec les autres, notamment le Cher, qui n’a pas la protection de Naussac. Il faut déjà commencer à changer de modèle, pour économiser l’eau. C’est une ressource rare. » Qui doit, elle aussi, être consommée avec modération.

source

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Sècheresse