Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

9 mai 2020 6 09 /05 /mai /2020 19:45
Facebook a lancé sa propre "Cour suprême" capable de décider à la place de Mark Zuckerberg des pages et contenus du réseau social. Le groupe est pour l’instant composé de vingt membres, dont certains au passé quelque peu consternant. C’est le cas de la Yéménite Tawakkol Karman, membre des Frères musulmans et d'Afia Asantewaa Asare-Kyei, une cadre masquée de George Soros. 

La liste des membres de la nouvelle "Cour suprême" de Facebook fait déjà polémique. En effet, il est curieux de voir certains profils à la tête de l’un des plus importants réseaux sociaux au monde. Les membres de cette "Cour suprême" pourraient décider, sans avoir besoin de l’accord de son créateur Mark Zuckerberg, des contenus de Facebook. 

Parmi eux, se trouve l’écrivaine yéménite Tawakkol Karman. Si elle est lauréate du prix Nobel de la paix 2011, Le Monde écrivait en 2013 qu'elle était « membre du mouvement islamiste au Yémen ». Elle avait aussi fait parler d'elle après avoir fait connaître son soutien aux Frères musulmans ainsi qu'à Mohamed Morsi, juste après sa destitution par l'armée le 3 juillet 2013, expliquait le quotidien cette même année.

 

 

Selon divers experts en radicalisation, ces dernières années, il a été constaté que Facebook ne reconnaissait pas de lien entre la défense de l'idéologie des Frères musulmans et l'activité extrémiste, ce qui pourrait expliquer le choix de Tawakkol Karman au sein de la "Cour suprême".

À noter que les liens terroristes qu’entretiennent les Frères musulmans font l'objet d'enquêtes dans plusieurs pays occidentaux. De même, un certain nombre de dirigeants d'al-Qaïda étaient initialement actifs dans ce groupuscule, comme le rapportait notamment en 2014 le Huffington Post.

source

 

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS