Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

24 mai 2020 7 24 /05 /mai /2020 19:27

Dernières tendances en matière d’asile

Quelque 61 134 demandes ont été déposées en février 2020, soit une augmentation de 14 % par rapport à la même période l’an dernier.

Les demandes se sont maintenues à un niveau élevé et supérieur à la moyenne mensuelle des trois dernières années.

L’épidémie de COVID-19 a entraîné de sévères restrictions dans la plupart des pays de l’UE+ (États membres de l’UE plus la Norvège, la Suisse, l’Islande et le Liechtenstein, NDLR), ce qui a eu pour conséquence une baisse massive des demandes d’asile en mars (34 737). […]

Quelque 855 645 dossiers, tout confondu, étaient en attente d’une décision à la fin du mois de janvier 2020.

Fin mars, quelque 485 500 affaires étaient en attente en première instance, soit 5 700 de moins qu’en février.

Pour l’ensemble du premier trimestre 2020, la part des décisions positives a été de 28 %, en baisse pour un quatrième trimestre consécutif. Deux tiers des décisions positives ont accordé le statut de réfugié.

Les taux de reconnaissance les plus élevés ont été, comme précédemment, ceux des Syriens (80 %) et des Érythréens (79 %), et les plus faibles ceux des demandeurs de Géorgie (1 %), d’Albanie et du Venezuela (3 % chacun), entre autres, mais cela n’inclut pas la protection humanitaire qui a été accordée par certains pays.[…]

Les deux premiers mois de l’année ont révélé des niveaux toujours élevés de demandes d’asile. […] Ainsi, avant l’apparition de la COVID-19, les tendances en matière d’asile étaient au plus haut niveau depuis deux ans. Les demandes d’asile se sont de plus en plus concentrées dans un nombre limité de pays de l’UE+, les quatre premiers pays (Allemagne, France, Espagne, Grèce, N.D.L.R) recevant plus des trois quarts de l’ensemble des demandes déposées.

(les quatre premiers pays recevant plus des trois quarts de l’ensemble des demandes déposées.)

[…] Comme c’est généralement le cas, une demande sur dix déposée en février (et une sur onze en mars) a été répétée – c’est-à-dire déposée par des ressortissants de pays tiers ayant déjà reçu une décision négative sur une demande précédente, et environ 3% de l’ensemble les demandes ont été déposées par des personnes se présentant comme mineurs non accompagnés (UAM). […]

Demandes d’asile déposées par groupe de nationalités

Au cours des deux premiers mois de 2020, les Syriens (14 441) et les Afghans (13 245) ont continué à déposer le plus grand nombre de demandes dans l’UE +, représentant plus d’un cinquième de toutes les demandes. […] D’autres nationalités demandant l’asile en nombre important comprenaient également des Irakiens, des Pakistanais, des Turcs, des Nigérians, des Géorgiens et des Somaliens. […]

Plus d’un cinquième de toutes les demandes répétées ont été déposées par des Nigérians, des Afghans et des Irakiens. Les citoyens des pays des Balkans occidentaux et du partenariat oriental continuent d’avoir la plus forte proportion de demandes répétées (Serbie, Macédoine du Nord, Russie, Kosovo, Moldavie, Albanie et Bosnie-et-Herzégovine, plus de 20 % chacun), ce qui est probablement lié au faible taux de reconnaissance de ces ressortissants.

Près de 60 % de toutes les demandes déposées par des mineurs non accompagnés autoproclamés (MNA) l’ont été par des Syriens, des Pakistanais, des Vénézuéliens et des Somaliens. La concentration de mineurs non accompagnés parmi les Égyptiens est passée à 12 % en février (contre 9 % en janvier) et est restée aux alentours de 7 % parmi les Afghans. […]

Taux de reconnaissance de l’UE+ par citoyenneté

(Syriens. Demandes d’asile déposées et décisions rendues.)

(Érythréens)

Les Syriens (80 %) et les Érythréens (79 %) ont continué à avoir les taux de reconnaissance les plus élevés en février également. Comme précédemment, de l’autre côté du spectre se trouvait la plupart des citoyennetés sans visa.
Parmi les dix premiers pays ayant reçu le plus de décisions, seuls 3 % environ des Vénézuéliens et des Albanais, et 1 % des Géorgiens ont obtenu un statut de protection.
Parmi les pays ayant reçu le plus de décisions en février, les taux de reconnaissance sont restés très faibles pour les Moldaves (1 %), les Serbes (3 %) et les Kosovars (6 %), tandis qu’aucune décision positive n’a été rendue pour les Macédoniens du Nord. Les taux de reconnaissance parmi les ressortissants du Salvador (43 %) ont cependant augmenté pour atteindre les niveaux de 2019, après une baisse enregistrée au cours des derniers mois. Quelque 43 % des demandeurs turcs se sont vu accorder une forme de protection internationale (contre 50 % en janvier). […]

(Turcs)

[…] easo.europa.eu

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS