Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

9 juin 2020 2 09 /06 /juin /2020 12:36

Le ministre de l'Intérieur a également indiqué qu'il serait «parfaitement à l'aise» à l'idée de poser un genou à terre. Un symbole venu des États-Unis pour s'indigner contre le racisme.

Une nouvelle sorte de «en même temps». Invité mardi matin sur RMC/BFMTV, Christophe Castaner a rappelé que les manifestations qui sont organisées ce mardi après-midi pour dénoncer les «violences policières», et plus généralement les discriminations dans la société, étaient interdites en raison de la crise sanitaire...

Mais il a toutefois donné son feu vert pour leur organisation. «Les manifestations ne sont pas (autorisées) dans les faits car il y a un décret du premier ministre dans le cadre de la deuxième phase du déconfinement qui interdit les rassemblements de plus de dix personnes.

Mais je crois que l'émotion mondiale, qui est une émotion saine sur ce sujet, dépasse au fond les règles juridiques qui s'appliquent», a jugé Christophe Castaner alors que les obsèques de George Floyd, un afro-américain asphyxié par un policier, sont prévues ce mardi aux États-Unis.

«Pas de sanction et de procès verbal»

«Il n'y aura pas de sanction et de procès-verbal», a promis le ministre de l'Intérieur qui appelle simplement les manifestants à «respecter les règles barrières». «Nous ne souhaitons pas réaffirmer l'interdiction qui est de droit, qui est de fait», a-t-il encore répété.

Christophe Castaner a même assuré qu'il comprenait «parfaitement ceux qui veulent manifester». «Je sais que ceux qui (y) vont ne considèrent pas, dans leur très grande majorité, qu'il y a une police raciste, antisémite ou homophobe», a souligné le ministre qui voit avant tout dans ces rassemblements un «combat contre le racisme».

Par ailleurs, Christophe Castaner a affirmé qu'il serait «parfaitement à l'aise» à l'idée de poser un genou à terre, un geste venu des États-Unis, pour protester contre le racisme. «Je crois que la politique est faite de symbole. Si ce symbole est utile pour combattre le racisme, je serai particulièrement à l'aise de le faire», a-t-il affirmé.

La position du ministre de l'Intérieur semble avoir évolué en seulement une semaine. Mardi dernier, lors de la manifestation pour Adama Traoré devant le tribunal de grande instance à Paris, Christophe Castaner avait dénoncé sur Twitter les «débordements» que «rien ne justifie» , tout en martelant que «les rassemblements de voie publique étaient interdits pour protéger la santé de tous».

source

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS