Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

15 juin 2020 1 15 /06 /juin /2020 21:07

Les effets de la crise sanitaire ne vont pas cesser de se faire sentir sur l'économie avec le déconfinement. Bien au contraire : le gouvernement a déjà prévenu de centaines de milliers de licenciements et de faillites en pagaille. Le système de retraites va également en souffrir.

La santé du système des retraites par répartition repose sur le nombre de cotisants : plus il y en a, plus il est facile d'équilibrer les comptes. Avant la pandémie de coronavirus, les nouvelles étaient bonnes avec un chômage qui refluait de trimestre en trimestre. Mais le confinement a tout bousculé et selon Bruno Le Maire, 800.000 emplois pourraient disparaître d'ici la fin de l'année. Plus de chômage, c'est moins de cotisants… Et de l'argent en moins pour financer les retraites. Capital publie le rapport du Conseil d'orientation des retraites (Cor), qui s'est penché sur la nouvelle réalité post-coronavirus. L'organisme s'est basé sur les chiffres de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) pour établir ses prévisions.

Des recettes beaucoup plus faibles qu'attendu

Du côté des ressources financières, le Cor estime que les caisses de retraites vont engranger 310,8 milliards d'euros cette année, loin de la précédente prévision qui donnait des recettes à hauteur de 336,5 milliards : ce différentiel de 25,7 milliards va faire très mal. Car pour ce qui concerne les dépenses, elles ne vont pas nécessairement baisser tant que cela : certes, les principales victimes de la Covid-19 ont été les personnes âgées. La surmortalité de cette catégorie de population (autrement dit celle qui perçoit des pensions) est de 0,15%. Le Cor prévoit un recul des dépenses de retraites de 500 millions d'euros pour cette année, soit 340,2 milliards. « La part de ces dépenses dans le produit intérieur brut progresserait fortement du fait de la baisse de la richesse nationale », prévient le Cor.

Gare au creusement du déficit

En novembre dernier, le Conseil prévoyait des dépenses de retraite représentant 13,7% du PIB. Avec le coronavirus, elles pèseront désormais 15,5%. En prenant en compte des recettes en forte baisse et des dépenses en léger recul, le résultat est clair : « Le solde du système de retraite se dégradera très fortement en 2020 ». Le déficit devrait s'établir cette année à 29,4 milliards, au lieu des 4,2 milliards initialement prévu. L'activité devra rebondir très fort et rapidement pour retrouver les seuils d'avant la crise sanitaire.

source

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS