Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

12 août 2020 3 12 /08 /août /2020 11:40

L’Église contre la tribu et la consanguinité

Une nouvelle étude s’intéresse à l’effet inattendu de l’Église catholique sur les structures familiales en Occident. Les prêtres auraient démantelé les structures tribales et affaibli la solidarité avec la parenté éloignée pour mieux contrôler leurs ouailles. Cela expliquerait pourquoi la consanguinité est rare en Occident, contrairement à ce qui s’observe ailleurs dans le monde, constate Jonathan Beauchamp, « géno-économiste » québécois qui enseigne à l’Université George Mason, en banlieue de Washington.

[…]

Comment concrètement avez-vous démontré votre thèse ?

Nos données montrent que plus une société a été exposée longtemps au christianisme, moins son taux de consanguinité est élevé, et plus son individualisme est élevé. Le Mezzogiorno, le sud de l’Italie, a un taux plus haut de consanguinité que le nord de l’Italie ; le sud de l’Espagne aussi par rapport au nord, à cause de la lente Reconquista chrétienne de l’Andalousie musulmane. On ne parle pas de différences énormes en Italie ou en Espagne, disons 5 à 10 % de mariages consanguins par rapport à près de 0 %, mais la différence est là. En Afghanistan, c’est 50 %.

[…]

Vous faites aussi référence à un concept sociologique, la « psychologie WEIRD », acronyme anglais correspondant à l’expression « Occidental, instruit, industrialisé, riche et démocratique ».

J’ai beaucoup travaillé sur la génétique en économie, sur les variantes génétiques de la prise de risque, aussi appelée géno-économie. J’ai parlé à Joe Henrich de Harvard, comme moi biologiste de l’évolution et anthropologue. Il est fasciné par la psychologie WEIRD. En gros, ça parle du fait que dans les populations occidentales, il y a un paquet de variables psychologiques anormales par rapport au reste du monde, notamment l’individualisme et le fait que la confiance n’est pas accordée en priorité à la tribu et à la parenté élargie.

[…]

L’article sans son intégralité sur La Presse

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS