Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

15 octobre 2020 4 15 /10 /octobre /2020 17:50

Fêtes privées interdites, protocole sanitaire renforcé pour tous les restaurants, règle d'un siège sur deux dans tous les lieux assis. Ce 15 octobre, Jean Castex a précisé les mesures générales à appliquer dans les zones qui ne sont pas concernées par le couvre-feu.

Le 14 octobre, Emmanuel Macron a annoncé l’introduction d’un couvre-feu en Île-de-France et dans huit autres métropoles à partir de samedi. «Dans les autres territoires, des mesures générales s'appliqueront partout puisque tout le territoire national sera placé en état d'urgence» a indiqué Jean Castex ce 15 octobre lors d'une conférence de presse.

Ainsi, les fêtes privées (mariages, fêtes étudiantes) dans les salles polyvalentes seront interdites. Les restaurants doivent tous appliquer le nouveau protocole sanitaire.

Dans tous les lieux assis (cinémas), la règle d'un siège sur deux devra s'appliquer. Dans tous les lieux debout (zoo, centres commerciaux), le nombre de visiteurs sera limité à raison de quatre mètres carré par personne.

M.Castex a en outre encouragé le télétravail à raison de deux à trois jours maximum.

Quels déplacements seront autorisés?

Le Premier ministre a également précisé que déplacements professionnels, voyages, visites chez des proches en situation de dépendance et promenades avec un animal de compagnie seront autorisés pendant le couvre-feu de 21h à 6h.

Un couvre-feu décrété

Le Président a décrété mercredi soir un couvre-feu total à Paris et dans sa région «où le virus circule très activement», ainsi que dans les métropoles de Lille, Grenoble, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Toulouse et Saint-Étienne.

L’annonce a suscité de nombreuses réactions au sein de la classe politique. Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen ou encore Guillaume Peltier, pour qui «on nage en absurdie», ne soutiennent pas cette mesure tout de même saluée pas certains.

source

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS