Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 02:40

Addendum : Quelques heures plus tard, François Hollande a été de nouveau hué par des dizaines de personnes à sa sortie de la mairie d’Oyonnax (Ain) (…) Lorsque le président est apparu, les sifflets et les hués ont redoublé tandis que certains brandissaient des pancartes barrées du slogan « Hollande dégage ».

« C’est vrai que ce n’est pas le jour, mais la politique actuelle me déçoit beaucoup, il y a beaucoup de promesses non tenues, la vie est chère et on finit le mois dans le rouge », a déclaré une manifestante à l’AFP. Un autre a appelé à « voter Le Pen ». D’autres encore ont sifflé parce qu’ils avaient été tenus à l’écart des commémorations ou que le chef de l’Etat n’était pas venu à leur rencontre.


11 novembre: François Hollande, sifflé à la… par BFMTV

(…) Le Parisien

——————————————-

Addendum :

Petite leçon d’histoire sur les manifestations du 11 novembre par Nicolas Offenstadt, historien, spécialiste de la grande guerre.
Les historiens sont moins bons sur le présent que sur le passé, il faut rappeler que les 11 novembre ont parfois été très conflictuels. Avec parfois 2 ou 3 cortèges, un pour les communistes, un pour l’extrême droite, et un officiel.

L’idée que le 11 novembre soit toujours une cérémonie pacifique est fausse depuis l’entre 2 guerres.
Et même dans les années 70 lorsqu’il y avait un gauchisme très actif, il arrivait que les monuments aux morts soit souillées la veille du 11 novembre, on mettait vive la révolution, vive les mutins.

Donc la tradition que le 11 novembre soit aussi l’expression d’une politique contestataire du pouvoir quel qu’il soit, la volonté soit de défendre les pacifistes, de dénoncer la guerre soit de dénoncer le gouvernement est quelque chose qui n’est pas exceptionnel aujourd’hui et donc il faut inscrire cela dans une longue conflictualité, dans un long usage contestataire du 11 novembre aussi bien à droite qu’à gauche.

Quand les monuments aux morts étaient inaugurés il arrivait parfois que si c’était des figures trop patriotiques, vous ayez des critiques de gauche et si c’était des figures trop pacifistes, vous ayez des anciens combattants conservateurs qui refusent par exemple de s’y rendre.


François Hollande sifflé à Oyonnax (Rhône-Alpes)

François Hollande a déclaré dans un discours à Oyonnax que la République ne devait jamais «rien laisser passer face aux haines, aux intolérances, aux extrémismes, au racisme»

Le chef de l’État a aussi estimé que la République exigeait de «ne jamais céder devant les pressions d’où qu’elles viennent», au cours d’une cérémonie nettement moins agitée que celle de la matinée à l’Arc de Triomphe, dans cette ville de l’Ain.

Le Figaro

« C’est vous, la honte de la France » : on a retrouvé l’indigné du 11 Novembre

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Rue89


Harlem Désir, premier secrétaire du PS : «Ces troubles organisés à l’occasion d’une journée de commémoration et d’unité nationale sont totalement indécents et insupportables: en venant troubler un moment d’hommage à nos soldats, ces extrémistes ont insulté notre mémoire nationale». «Nous attendons de toutes les formations politiques républicaines qu’elles condamnent fermement ces agissements intolérables».

Jean-Christophe Cambadélis, député PS de Paris: «Sans être un militariste à tout crin, siffler et huer une sonnerie aux morts de 1914 et de toutes les guerres est choquant. Ce qui s’est passé ce 11 novembre sur les Champs-Elysées ne passe pas. ».

Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture : «Je trouve indigne de la part de ceux qui ont manifesté de perturber ce recueillement à la mémoire de ceux qui ont sacrifié leur vie dans les différentes guerres. Décidément il y a des gens… et on le sait, cette extrême droite… qui n’aiment pas la France. (…) Tout le monde à le droit de manifester, mais il y a des moment où on doit respecter un moment de recueillement.»

Libération

La présidente du Front national a fustigé des méthodes dignes d’ »Etats totalitaires ». Selon elle, les militants « ont été arrêtés avant même le début de la manifestation ».

 Evoquant l’interpellation du chef de file du FN pour les municipales à Paris, Wallerand de Saint-Just, et d’autres militants, la présidente du mouvement a déclaré : « nous sommes là en pleine arrestation arbitraire et je dirais même préventive ».

 

BFMTV

________________________________

« Il y avait d’ailleurs des personnalités et des candidats du Front National qui se trouvaient sur les Champs-Elysées » – Manuel Valls

TF1 News

______________________________

70 personnes interpellées à Paris en marge des commémorations.

Le Figaro

 

Hebergeur d'image

______________________________

Reporter France Info TV : Jihane Benzina

Merci à martin

______________________________

Le président regagne son véhicule sous les sifflets

Des manifestants, autour de la place de l’Etoile, ont crié « Hollande démission » au passage du chef de l’Etat tandis que celui-ci saluait les différentes invités dont des délégations d’autres pays.

Des dizaines de personnes ont été appréhendées par les forces de l’ordre, un peu plus bas sur les Champs Elysées. [...]

BFMTV

 

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique