Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 00:11

bataille de poitiers
Charles Martel à la bataille de Poitiers par Charles de Steuben (1834-1837).

 

« Charles Martel vient de sauver l’Europe de l’islam. » (FR3, « Il était une fois l’homme », 1978)

 La bataille de Poitiers vue par un contemporain, dans la Chronique de Frédégaire.

« Le duc Eudes s’étant écarté du traité qu’il avait conclu (1) le prince Charles en fut instruit par des messagers. Il leva une armée, passa la Loire, mit le duc Eudes en déroute, et enlevant un grand butin de ce pays, deux fois ravagé par les troupes dans la même année, il retourna dans le sien. Le duc Eudes, se voyant vaincu, et couvert de confusion, appela à son secours, contre le prince Charles et les Francs, la nation perfide des Sarrasins (2) ; ils vinrent avec leur roi nommé Abdérame (3), passèrent la Garonne, marchèrent vers Bordeaux, et incendiant les églises, massacrant les habitants, ils s’avancèrent jusqu’à Poitiers. Là, après avoir livré aux flammes la basilique de Saint-Hilaire, chose bien douloureuse à rapporter, ils se préparèrent à marcher pour détruire celle de Saint-Martin de Tours. Le prince Charles se disposa vaillamment à les combattre, accourut pour les attaquer, renversa leurs tentes par le secours du Christ, se précipita au milieu du carnage, tua leur roi Abdérame, et détruisit complétement l’armée de ses ennemis.

L’année suivante (4), le prince Charles, brave guerrier, parcourut la Bourgogne, et plaça sur les frontières du royaume, pour le défendre contre les nations rebelles et infidèles, ses Leudes (5) les plus dévoués et des guerriers courageux. Ayant établi la paix, il donna la ville de Lyon à ses fidèles (6), conclut partout des traités ou des trêves, et s’en retourna vainqueur, plein de joie et de confiance. Dans ce temps, le duc Eudes mourut. A la nouvelle de sa mort, le prince Charles, prenant conseil de ses grands, passa encore une fois la Loire (7), vint jusqu’à la Garonne, occupa la ville de Bordeaux et le fort de Blaye, s’empara de tout ce pays, et soumit les villes comme les campagnes et les lieux forts. Ainsi favorisé du Christ, roi des rois et seigneur des seigneurs, le prince Charles retourna victorieux et en paix. »

Source : Collection des mémoires relatifs à l’Histoire de France (par M. Guizot, 1823), « Chronique de Frédégaire », p.240-241.

Notes :
1) En 731.
2) Au contraire, Eudes, menacé par les Sarrasins, demanda secours au maire du palais Charles.
3) Déformation d’Abd al-Rahmân, gouverneur d’Al-Andalus.
4) En 733.
5) Individus libres ayant prêté un serment de fidélité.
6) Reconquête de Lyon en 737, occupée par les musulmans depuis 726.
7) En 735.

incursions musulmanes
Les 3 grandes expéditions militaires en Gaule. Les Arabo-berbères échouèrent devant Toulouse (721) et près de Poitiers (732).
Carte tirée du livre de Philippe Sénac, Les Carolingiens et al-Andalus (VIIIe-IXe siècles).


Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions