Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 00:38

7 propositions pour sauver la France !

Alors que nos dirigeants discutent toujours, depuis 40 ans, les déficits cumulés font exploser la dette nationale, et partout les familles souffrent, le chômage et l’insécurité s’installent durablement.

Si on ne procède pas d’urgence à de courageuses réformes, dans quelques années, ce ne sont pas le PS et l’UMP qui risquent de disparaître, mais notre pays tout entier.

Il y a 7 grandes propositions de bon sens que chacun connaît et qu’il nous faut appliquer, qui que soit celui ou celle qui aura le courage de les mettre en œuvre :

1. Réduire le déficit à 0%.
Depuis 40 ans, chaque année, des établissements financiers s’enrichissent d’intérêts en finançant le train de vie dispendieux de l’Etat français. Or, au fil de ces années les Français n’ont reçu aucune contrepartie de ces déficits ; ni emplois, ni croissance, ni patrimoine national, ni richesse des entreprises. Il faut mettre un terme définitif à cette politique catastrophique.

2. Réduire la dette de l’Etat et des ménages par l’inflation.
En 40 ans, les déficits cumulés ont atteint la somme colossale de 2 000 milliards d’euros de dettes, c’est-à-dire 100 000 euros pour chaque salarié français. Les Français sont aujourd’hui surendettés, sous-employés, voient leurs familles se détruire, et à terme leur sécurité menacée, et cela en conséquence de l’irresponsabilité de leurs dirigeants.

3. Encourager la création des emplois dans les PME.
La plupart des entreprises françaises sont incapables de se développer, étouffées par la facture sociale et fiscale qui pèse sur elles et sur leurs investisseurs. La majorité des entreprises du CAC40 ont plus de 40 ans et le tissu industriel du pays ne se renouvelle plus. Les politiques publiques successives n’ont crée d’emplois que sous contrôle de l’Etat, alourdissant la charge. Il y a aujourd’hui deux fois plus d’emplois publics qu’il y a 40 ans.

4. Rétablir un Service National citoyen, à objectif militaire, civil et humanitaire pour la sécurité, la cohésion nationale, et la place de la France dans le monde.
Redonner espoir et envie à la jeunesse, favoriser la mixité sociale et les échanges, créer des liens entre les différentes catégories socio-professionnelles, instruire et former les moins favorisés à entrer dans la vie active. Faire renaître une citoyenneté et un esprit civique par le service de tous.

5. Réduire l’immigration par une politique exigeante et élitiste.
Etre français doit signifier porter un nom français, servir la France et en parler la langue. Avant d’en avoir les papiers ou les aides, les candidats à la nationalité doivent choisir la France.

6. Construire une politique nataliste et familiale.
Donner aux familles le cadre protecteur qu’elles méritent, par l’impact vertueux qu’elles ont pour la société et l’économie. Favoriser les naissances réduira le besoin de main d’œuvre immigrée. Abroger la loi Taubira et réformer le droit de la famille préserveront l’autorité parentale et la stabilité familiale. Car les plus grandes créatrices d’emplois et de recettes fiscales sont les entreprises familiales.

7. Réduire le budget de la Sécurité Sociale.
En finir avec les abus sociaux en tous genres. Donner un mode de vie sain et équilibré aux français.
Les français ne supporteront pas une année de plus des politiques de gribouilles. Ils n’acceptent plus ces clivages idéologiques artificiels n’ayant pour but que de préserver des clientèles électorales et des places rémunérées. Il faudra bien que quelques uns bousculent leurs habitudes, amputent leurs rentes de situation et sacrifient leurs privilèges. Car sinon, la Ve République finira ou elle a commencé ; dans la rue.

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie