Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 00:18

Crispation extrême, hier à Bethlehem. Vladimir Poutine a eu du mal à avaler la pilule que lui a réservé Mahmoud Abbas.

Tout est symbole, dans le monde arabe, et Abbas a très mal vécu le triple affront de Vladimir Poutine.

1- il a visité Israël AVANT de lui rendre visite à lui, Mahmoud Abbas, en Judée.

2- Poutine a déclaré, au Kotel (1) : « on peut voir comment le passé Juif est gravé dans la pierre de Jérusalem », ruinant d’une phrase les efforts palestiniens déployés pour rayer l’histoire et les liens du peuple Juif avec sa terre et avec Jérusalem.

3- Poutine a rappelé, lors de sa visite en Israël, que plus d’un million de Russes vivent en Israël, et qu’il ne laissera aucune entité ou organisation les mettre en danger.

Ainsi donc le chef de l’Autorité Palestinienne a surpris et choqué Poutine en baptisant une rue de Bethlehem de son nom. En Russie, c’est aux morts que l’on réserve cet honneur.

Poutine, après sa visite chez les palestiniens, et depuis la Jordanie, a reconnu qu’il s’est senti « un peu perdu » quand Abbas a publiquement annoncé le nom de la rue.

« J’aimerai bien vivre un peu plus vieux » a déclaré Poutine mi figue mi raisin. « En général, je suis informé à l’avance, et ce qui s’est passé était tout à fait inattendu. Pour être honnête, j’ai été un peu perdu, mais il n’y avait rien à faire, car je n’ai pas voulu insulter Abbas en protestant ».

Selon une source proche de l’Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas a interprété la visite de Vladimir Poutine au Kotel (mur des lamentations) de Jérusalem comme une reconnaissance tacite de la souveraineté d’Israël sur le lieu saint.

Quelle que soit l’idée que l’on se fait des objectifs, pensées et arrière pensées, froids calculs et buts stratégiques poursuivis par Vladimir Poutine dans la région, il sera bien difficile de soutenir que le président Russe ne gardera pas un goût très amère de sa visite chez ceux dont il soutient la création d’un Etat dans toutes les instances internationales, ni qu’il restera insensible à la comparaison des accueils respectifs en Israël et par les Palestiniens. Vladimir Poutine a un amour propre « bien » proportionné.

Par ailleurs, et il serait bien entendu déplacé de voir le moindre rapport entre la visite de Poutine et ce fait, Israël a effectué ce matin sa première livraison de gaz issu de l’immense gisement découvert en mer Méditerranée.

 

 

Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

(1) http://www.dreuz.info/2012/06/poutine-de-visite-en-israel-critique-la-dejudaisation-de-jerusalem-par-les-palestiniens-et-lunesco/

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique