Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 01:02

chypre

Ça y est, le grand braquage a démarré ! Le vol de l’argent du peuple ! Bon, ça avait déjà commencé, c’est pas une nouvelle… Mais à Chypre, on est passé du braquage de velours au braquage au grand jour. Avant, c’était tout en subtilité : frais de gestion de compte courant, manipulation des chiffres de l’inflation, hausse indolore de la TVA par petits points…

C’était le vol organisé mais soft, acceptable. À Chypre, depuis ce week-end, ce n’est plus du tout ça, c’est « Hold up ! Les mains en l’air ! Touchez plus à l’argent, c’est nous qu’on en prend d’abord ! »Solution miracle pour redresser les comptes publics à Chypre, tous les dépôts bancaires sont en passe d’être taxés à 6,75 % jusqu’à 100 000 euros et 9,9 % au-delà. Remarquez au passage le raffinement de ce 9,9 % et non 10 %. C’est comme les prix en 9,99 : on vous dépouille, mais on vous fait croire qu’on vous fait une fleur !

Relisons bien cette nouvelle inouïe : le petit épargnant chypriote ordinaire, comme vous et moi, qui vit normalement sans excès et qui, par bon sens, met un peu d’argent de côté… Eh bien cet argent, on va lui en prendre 6,75 % ! Vous mettez 100 euros de côté et on vous prend quasiment 7 euros ! Cela n’a qu’un mot : le vol ! « Mais nous ne sommes pas concernés, nous en France, enfin, au XXIe siècle, ma banque ne ferait jamais ça ! Et puis Chypre, c’est comme les Grecs et les Italiens, ils ne sont pas sérieux avec leurs comptes publics… » Ben voyons ! Chypre, c’est un pays comme nous, membre de l’UE, c’est chez le voisin que ce braquage s’est passé ! Et Chypre idéalement insulaire a tout du laboratoire confiné où les grands carnassiers de la finance peuvent tester leurs nouvelles mâchoires, observer la réaction et éventuellement envisager une généralisation de ce précédent.

Samedi, les Chypriotes se sont rués sur les distributeurs, vidés en quelques minutes. Et comme le hold-up est bien organisé, les virements bancaires par Internet était indisponibles, sur ordre de la Banque Centrale de Chypre. Ni plus ni moins un braquage… Vous aviez confiance en votre banque ? Vous aviez tort… À vos pelles et vos bas de laine ! Tout enterrer, tout planquer.

Edouard Frémy, le 19 mars 2013

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie