Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 03:49

Le frère aîné de Mohamed Merah, fait des révélations dans un livre à paraître prochainement !

 « Je suis le frère du tueur, mais je suis solidaire de ses victimes », Abdelghani Merah, frère aîné de Mohamed Merah revient sur la tuerie de Toulouse dans un livre à paraître la semaine prochaine « Mon frère, ce terroriste »« Je veux dénoncer la haine dans laquelle on a été élevés, la haine que les amis salafistes de mes frères leur ont transmis, dénoncer l’innommable que mon frère a commis », a expliqué Abdelghani Merah dans un entretien àLibération.

Ce dernier incrimine lourdement son frère Abdelkader Merah qu’il décrit comme « un endoctrineur » qui « encourageait Mohamed en lui fournissant des textes et des vidéos pro-djihad ».

 Il indique que celui-ci affirmait que « les moudjahidine feront la guerre aux Français. Un jour, la France sera à nous ».

Abdelghani Merah qui est marié à une jeune femme de confession juive raconte que son frèreAbdelkader avait tenté de poignarder sa femme parce qu’elle était juive …

Mais l’aîné des Merah n’est pas tendre non plus avec sa soeur Souad qu’ils accuse des mêmes dérives que ses deux frères et qui lui aurait confié qu’elle « était était fière de Mohamed et des crimes qu’il avait commis. Qu’il avait eu le courage d’agir en moudjahidine, qu’il était dans la vérité. Qu’elle ne le pleurait pas avec tristesse, mais avec joie ». Il dénonce aussi l’éducation de ses parents teintée « d’intolérance, de racisme et d’antisémitisme » :

« J’enrage contre mes parents qui l’ont élevé dans la violence et l’intolérance, contre ma soeur Souad qui applaudissait à ses délires intégristes, contre mon frère Kader qui le confortait dans son délire sans jamais lui dire qu’il faisait fausse route. Mais également contre mes oncles maternels et notamment contre Hamid qui n’ont eu de cesse de propager devant nous, depuis notre tendre enfance, la haine, la racisme et l’antisémitisme » (…)

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société