Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 22:57
Aéroport de Donetsk aujourd'hui
Il y a quelques jours, les combattants ont ouvert un corridor humanitaire pour les soldats ukrainiens encerclés dans l'aéroport de Donetsk. Malgré le cessez-le-feu temporaire signé et qui, globalement, est respecté, ces soldats ukrainiens en ont profité cette nuit pour tirer depuis l'aéroport vers les villages environnants.


Les soldats de la Garde nationale ukrainienne, bloqués depuis plusieurs semaines dans l'aéroport de Donetsk, se retrouvaient au moment du cessez-le-feu dans un état de fatigue avancé, presque à court de vivres. C'est en tout cas la manière dont les combattants, à la surprise générale, ont justifié l'ouverture d'un corridor permettant non pas le départ de ces soldats, mais leur rotation. Comme vous pouvez le voir sur ces images:

La logique "humaine" de cette démarche est à première vue compréhensible. A la différence prêt que les combattants sont eux aussi fatigués, qu'ils ont eux aussi besoin et envie de rentrer dans leur famille. Surtout, le cessez-le-feu est temporaire et fragile, l'armée ukrainienne se renforce et se regroupe autour de la zone de combat. Donc, nous sommes encore loin d'une situation de paix. Les soldats auraient pu se rendre et partir en abandonnant l'aéroport, mais permettre une rotation ...
Et cette étonnante démarche a été remerciée cette nuit, comme on pouvait l'attendre. Les soldats ukrainiens, tout frais, reposés et en pleine forme, ont a nouveau pu tirer depuis l'aéroport de Donetsk sur les villages environnants. Pour leur part, les combattants n'ont pas répondu, pour ne pas rompre les accords de cessez-le-feu. Etrange disproportion.
Peut être cet "incident" fera réfléchir à l'avenir les combattants quant à l'utilisation des mesures humanitaires en temps de guerre. Car la guerre, hélas, n'est pas finie, elle est suspendue. Et permettre "gratuitement", c'est-à-dire sans contrepartie, à l'ennemi de se renforcer est un moyen de faire durer le conflit.
Anecdote: Dans la vidéo vous voyez le célèbre chef de bataillon Motorolla discuter avec un soldat ukrainien. Extrait de la conversation:
- Vous avez des armes? (Motorolla)
- Bien sûr, c'est la guerre. (Soldat, souriant)
- Vous n'allez pas tirer? (Motorolla)
- Si vous ne tirez pas, nous non plus (soldat).
Les habitants du village Peski, à côté de l'aéroport, cette nuit, ont apprécié.
vu sur : http://russiepolitics.blogspot.fr/2014/12/aeroport-de-donetsk-logique-humanitaire.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+RussiePolitics+(Russie+politics)

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International