Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 00:08

« Valls, t’es foutu, les lycéens sont dans la rue ! » Et le premier flic de France d’écourter son séjour à la Guadeloupe (38 morts depuis le début d’année dans des règlements de comptes) pour revenir affronter un événement gravissime : pour la 127e fois depuis 1972, quelques centaines de lycéens et d’étudiants sont allés « spontanément » vociférer en cortèges dans les rues pour réclamer la tête d’un ministre.

Comme souvent, le militantisme était plutôt improvisé : un fort en gueule exigeait que le lycéen arménien Khatchik « revienne d’Europe centrale« , tandis qu’un autre s’indignait que la famille de Leonarda Dibrani soit « déportée au Kosovar » – montrant ainsi ce qu’il en coûte de sécher les cours de géographie…

Mais précisément, le coût n’est pas étranger à l’affaire. En France, l’instruction est gratuite de la maternelle à l’université. Inconscients du fait que cette gratuité a un coût, nos élèves se considèrent comme des prolétaires exploités et s’indignent bruyamment au moindre prétexte : Nihil novi sub sole. Un collégien lourdement subventionné se devant aussi d’être idéaliste, il ne voit pas pourquoi l’instruction gratuite ne s’étendrait pas à tous les étrangers, clandestins ou non. Comme disait un autre militant très énervé : « C’est nos potes : la loi, on s’en fout ! »

Voilà où le bât blesse : les jeunes qui ne savent pas où est l’Arménie ne savent pas davantage ce qu’est un État de droit. Qu’un étranger soit entré clandestinement en France avec sa famille, ait multiplié les fausses déclarations pour s’y maintenir, se soit vu refuser successivement le droit d’asile par l’Ofpra, la Cour nationale du droit d’asile, le tribunal administratif, la cour administrative d’appel et la préfecture du Doubs, que ce même chef de famille se soit rendu coupable de maltraitance et de « menus larcins », que la France l’ait malgré tout hébergé et subventionné pendant près de cinq ans aux frais du contribuable, rien de plus naturel pour les jeunes militants : « La loi, on s’en fout ! » et « les frontières, c’est fasciste ! (sic) ».

Ce qui est plus remarquable encore, c’est que la gauche narcissique massivement représentée au gouvernement ne paraît guère plus mature. Pourtant, en lui parlant le langage de l’antiracisme moralisateur – le seul qu’elle comprenne -, on pourrait lui faire remarquer que l’Afrique du Sud, la Jordanie, la Malaisie et le Japon expulsent automatiquement tout étranger clandestin arrêté sur leur territoire.

Lire la suite sur le site du Point

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Faits Divers