Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 03:15

 

Comment se fait-il que vos lunettes et vos couronnes dentaires soient si peu remboursées alors que n’importe quel étranger entré clandestinement en France peut s’y faire opérer gratuitement ?

Selon un article du Point : « Les Sénégalais débarquent en charter à Roissy pour suivre une chimiothérapie à l’hôpital Saint-Louis, les Chinois viennent se faire opérer de la prostate, les insuffisants rénaux des pays de l’Est affluent en car pour profiter d’une dialyse, etc … »

Qu’est-ce que l’AME ?

L’Aide Médicale d’Etat (AME) est principalement destinée à prendre en charge les dépenses médicales des étrangers résidant en France, sans papiers et sans ressources. Les seules conditions à remplir sont de justifier d’une présence d’au moins 3 mois sur le sol français et de gagner moins de 634 € par mois.
Il est fascinant de voir comment, dans notre pays, il est possible d’ exiger de quelqu’un, qu’il fasse la preuve de présence clandestine !!!

Qui a mis en place cette « avancée sociale » ?

Cela date de 1999 et c’est Martine Aubry et Bernard Kouchner qui ont créé l’AME sous l’autorité de Lionel Jospin.
Décidément, on n’a pas fini de comptabiliser ce qu’aura coûté à la France la « dame des 35 heures » ! Et ne parlons pas de la CMU (Couverture Médicale Universelle), qu’elle avait mise en place sans en prévoir le financement !

Le gouvernement de François Fillon, conscient de la dérive du système, avait mis en place des mesures modestes pour limiter les dérapages (nécessité d’une cotisation annuelle de 30 € et limitation aux soins d’urgence ou du moins exclusion de certains soins de confort comme par exemple les soins esthétiques).

La gauche arrivée au pouvoir en 2012 s’est empressée de supprimer ces mesures.

Des médecins et des chirurgiens ont tiré la sonnette d’alarme, mais jusqu’ici sans résultat !
Pire, Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des personnes âgés, revendique même l’augmentation des dépenses liées à l’AME « au nom de l’objectif à la fois « sanitaire et humanitaire » de l’AME, qui consiste à ne pas laisser s’aggraver les maladies, pour que leur coût de prise en charge ne devienne pas excessif« .

« C’est très facile, confie au Point, Mounia , Marocaine de 32 ans, à la veille d’une opération de l’appendicite. Vous pensez bien qu’on ne laisse pas dans la rue ceux qui ne remplissent pas les critères. Les soins sont gratuits, alors pourquoi se priver ? Certains en profitent pour dépenser quelques milliers d’euros en chirurgie esthétique ou pour des opérations qui ne relèvent plus de l’urgence… »

Résultat, au chapitre des dépenses, de janvier à septembre, l’AME coûtera environ 818 millions en 2013, contre 700 millions les années précédentes (+ 16,4 %). « Et même 897 millions, calcule Claude Goasguen, si l’on inclut la perte de recettes liée à la réforme de tarification voulue par le gouvernement Ayrault. »

Les bénéficiaires de l’AME, « ce sont 500 000 personnes, avance le Dr Legeais, et un déficit d’un 1,7 milliard payé par l’État français pour les seuls soins des non-cotisants. »

Voici des graphiques montrant la progression du nombre de bénéficiaires de l’AME et de son coût de 2000 à 2013

Source : ministère de la santé – infographie du Figaro

Entre 2001 et 2013, on observe :

  • une progression du nombre de bénéficiaires de 177 % en 12 ans (soit + 14,75 % par an),
  • une envolée des coûts de 309 % (soit + 25,75 % par an).

Il parait qu’à cause de la baisse du pouvoir d’achat, les Français se soignent de moins en moins, notamment dans le domaine dentaire.

En comptant une moyenne de 400 € par couronne, c’est tout de même 2 millions de couronnes par an que nous pourrions financer avec l’argent de l’AME.

 

 


Au risque de paraître marcher sur les platebandes du FN, il est légitime de se poser bien des questions :

  • Pourquoi un clandestin, qui n’a, par définition, aucune existence légale peut-il avoir droit à quoi que ce soit ? Combien de dizaines de papiers et de justificatifs demande t-on à un entrepreneur pour obtenir la moindre subvention ou aide ?
  • Est-il scandaleux de penser, une fois qu’un clandestin a obtenu des soins et que sa situation est connue des autorités, que la loi devrait s’appliquer et qu’il devrait être reconduit à la frontière ?
  • S’il est tout à fait normal qu’une personne qui se présente à un hôpital mal en point  reçoivent des soins, qu’il soit clandestin ou non, ces soins ne devraient-ils pas être strictement limités aux soins d’urgence ?

Les socialistes rejettent toutes ces propositions mais dans le même temps financent ces dépenses inconsidérées par un accroissement de la dette qu’ils laisseront à nos enfants.

La générosité ne mérite son nom que lorsqu’on la paye de ses propres deniers, absolument pas quand on la fait financer par d’autres !


 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science