Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 02:10

cgt

  C’est une nouvelle ligne de cotisations patronales qui va bientôt s’ajouter à nos fiches de paie grâce à la décision de Michel Sapin de faire participer les entreprises au fonctionnement des syndicats, à hauteur de 30 millions.

 
Cette nouvelle décision honteuse en période de rigueur budgétaire (on coupe des postes dans des hôpitaux pour payer des retraites dorées à des Lepaon) a été prise par Michel Sapin, quand il était encore ministre du Travail, au nom de la « transparence » (puisqu’on vous dit qu’ils n’ont aucune limite !).
Aujourd’hui, les différents syndicats Français ( CGT, CFDT, FO, CGC, CFTC mais aussi le Medef et la CGPME) sont financés par l’argent de la formation professionnelle (déjà, une honte en soi quand on voit que chez nos voisins européens, où les syndicats sont vraiment représentatifs et utiles, ces derniers sont essentiellement financés par les cotisations de leurs adhérents).
A partir du premier janvier prochain, une nouvelle cotisation patronale viendra participer au financement de ces syndicats. 
On a pas encore le nom de cet impôt supplémentaire (malgré les mensonges d’Hollande), mais on connait son taux :  0,014 %. 

Ce qui devrait apporter près de 32,6 millions d’euros pour engraisser ces syndicats qui « ne représentent plus qu’eux-mêmes », comme le dénonce Le Point en oubliant qu’ils représentent surtout les partis de gauche et d’extrême gauche…
Cette « usine à gaz plus coûteuse que par le passé », selon Le Point devrait ainsi permettre aux syndicats qui comptent de moins en moins d’adhérents, de continuer à suivre leurs trains de vie faramineux malgré leur influence décroissante.

 Pas besoin de trouver des solutions pour aider les travailleurs puisque l’état payera quoi qu’il se passe nos bons vieux syndicalistes barbus. 
Michel Sapin l’a assuré : « il n’y aura pas de perdants ».
 Pas parmi la clientèle PS certainement, mais chez les travailleurs du privé, vaches à lait de notre bon gouvernement, sans aucun doute !!!

Comment ne pas être scandalisé quand cette nouvelle tombe au moment ou les affaires Lepaon illustrent la bonne utilisation de l’argent par la CGT ?

Ils vont se régaler avec le fruit du travail des autres…

 L’exploitation a changé de camp ! 

source

vu sur : http://by-jipp.blogspot.fr/2014/12/sapin-de-noel-30-millions-deuros-pour.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+blogspot/ojiPR+(Ma+France)

 

 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Syndicats