Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 15:01

drone

Le vrai danger qui menace la France ne vient pas des « djihadistes », ni des « petits groupuscules » de 200 individus qui animent les soirées de nos cités, ni du virus Ebola qui ne s’est pas encore invité sur notre territoire.

Non, contre ces dangers, on sait faire.

Les « djihadistes » mineurs ne peuvent plus quitter le pays, ils n’ont qu’à apprendre chez nous. Quant aux majeurs, ils peuvent toujours aller s’entraîner hors des frontières et, à l’occasion, se faire tuer ou, si ce n’est pas le cas, revenir former les jeunes apprentis « interdits de sortie ».

Les « petits groupuscules » de 200 casseurs qui encadrent les manifestations pacifiques ? Il n’y a qu’à les laisser tabasser impunément les forces de l’ordre que l’on place face à eux uniquement dans le but de les provoquer. Laissons-les s’entraîner intensément au lancer de cocktails Molotov, de bouteilles d’acide ou de pavés. Après tout, quand il n’y aura plus de forces de l’ordre pour les provoquer, sur qui, sur quoi s’exerceront-ils ? Devinez…

Quant à Ebola, tout est prêt pour le recevoir. Lorsqu’un passager embarqué en Guinée sans fièvre arrivera cinq heures plus tard à Roissy, avec de la fièvre, il suffira de mettre en quarantaine les 200 passagers de l’avion, l’équipage, le personnel qu’il aura côtoyé depuis sa descente et les services qui l’auront réceptionné et auront constaté sa poussée de fièvre… Simple, non ?

Oui, pour tous ces cas, on sait faire.

Mais contre les drones, là, on ne sait pas faire !

Ces « petits drones » d’un mètre d’envergure qui, depuis quelques jours, survolent impunément nos centrales nucléaires et défient nos systèmes de défense sont un grave problème. C’est, en tout cas, l’avis de tous les experts militaires et civils qui se succèdent sur nos plateaux télé, et dans tous les autres médias.

Le survol des centrales nucléaires est totalement interdit mais ces « petits drones » malins ont le droit de les survoler impunément. Si un avion de 250 passagers s’apprête à passer à la verticale d’une de ces centrales, deux Rafale l’encadreront dans le quart d’heure qui suit (nous dit-on…), l’obligeront à se détourner et, si nécessaire, le détruiront !

Mais contre ces « petits drones », pas de solution.

Si un simple particulier qui se baigne à poil dans sa piscine n’a pas le droit de tirer sur l’un de ces drones qui survole sa villa, ce n’est pas le cas au-dessus d’une centrale nucléaire, puisqu’il s’agit d’un site de protection prioritaire. Un tireur d’élite, un « sniper » de notre armée ou du GIPN, capable d’abattre un ennemi d’une balle dans l’œil à 500 mètres, n’aurait aucun mal à le détruire. Tout comme un simple tireur sur pigeon d’argile – capable d’exploser une cible lancée à 100 km/h – le ferait avec une facilité dérisoire.

Eh bien non, on ne sait pas faire.

Nous sommes dans l’incapacité, malgré tous les moyens technologiques si sophistiqués que nous possédons, de découvrir l’individu qui, dans un rayon très proche de la cible, manipule ce « petit drone »…

Oui, un grave danger menace la France : l’amateurisme à tous les niveaux.

 

vu sur : http://www.bvoltaire.fr/manuelgomez/amateurisme-aeromodelisme,135940?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=540e58e32d-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-540e58e32d-30494613&mc_cid=540e58e32d&mc_eid=3bbbfa4636

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société