Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 11:45


Eric Ciotti : « La désespérance sociale ne… par rtl-fr
• Amiens : « Un déchaînement de violence rarement vu ». Le témoignage d’un CRS [merci pierrelermite]

—————–
• Amiens. Les propos d’Abdel, émeutier. Lu dans le Parisien [merci SaintGeorges]

Du haut de ses 20 ans, ce jeune qui se fait appeler Abdel a la tchatche facile et le goût de la provocation. « Honnêtement, je suis dégoûté qu’aucun keuf ne soit resté au sol. On nous cherche, c’est normal qu’on riposte », lance ce jeune homme. « Tant qu’ils seront là il y aura des problèmes et vous n’avez encore rien vu. Je suis content [pour les bâtiments brûlés] j’espère que personne ne va le regretter comme ça l’Etat ils vont cracher et même si c’était la voiture de mon père rien à foutre c’est que du matériel, le dialogue est impossible pour se faire entendre on peut que cramer des voitures on n’a rien à perdre. »


————–
• Les émeutes d’Amiens vues par la TRT (Radio Télévision Turque) [merci Dany]

“Des jeunes français d’origine maghrébine, qui s’estiment discriminés en raison de leur origine et de leur religion, continuent de protester en France. Près de 100 jeunes Français d’origine nord-africaine ont protesté dans la ville d’Amiens, causant de nombreux dégâts matériels. 16 policiers ont été blessés lors d’affrontements entre la police et les jeunes. Ces derniers ont mis le feu à plusieurs endroits de la ville.”

————–
• Emeutes d’Amiens : BFM demande son avis à un spécialiste : Etienne Liebig…

————–

Addendum 15/08/2012

Une auditrice de RMC, professeur au coeur du quartier Nord d’Amiens, y dénonce la violence omniprésente.

« Depuis 3 ans, je vous le cache pas, j’ai un cran d’arrêt et une bombe lacrymo dans mon cartable. » – Marie

_________________________________

 
• Extrait du Courrier Picard du 14 aout 2012, à propos des émeutes :

Amiens nord avait toutes les apparences d’un quartier paisible. Beaucoup de monde dehors. C’est un soir d’été et la rupture du jeûne n’est pas encore intervenue. (…) Ce soir, veille du 27e jour du Ramadhan, pour les musulmans, c’est la Nuit du Destin. Pour les Amiénois aussi…

Relire également cet article[La rédaction de Fdesouche s'étonne de cette vision récurrente de l'actualité au travers du prisme de l'islam dans le Courrier Picard. Les lecteurs sont invités à demander au journal]
——————–
• Amiens : des habitants exaspérés témoignent (page source)

——————–
• Laurent Muchielli, sociologue, dans L’express du 14 aout 2012. A propos d’Amiens :

« Il s’agit d’un cri de rage et de colère. Contre le chômage qui n’a jamais été aussi élevé. Contre l’échec scolaire également (…) Brûler des écoles est un moyen de protester contre l’échec scolaire, qui est la première exclusion de la vie.

——————–
• L’école maternelle brulée lors des émeutes (photo reprise de Russia Today).

——————–
• La visite de Valls provoque des heurts. Il est hué. (BFM)


————————————–

Hollande: tous les moyens de l’Etat mobilisés face à la violence

————————————–
Témoignage d’une habitante.

Les policiers et les CRS étaient agressifs et ont tiré sur tout le monde, les enfants , les vieux, les femmes et ils nous ont dit qu’ils allaient enterrer tous nos enfants.

 

————————————–

Saccages à Amiens : « On se serait cru dans un western »

————————————–

« Ils ont tiré à balles réelles sur les forces de l’ordre »


————————————–

Au moins un million d’euros de dégâts, C’est l’évaluation faite par le maire d’Amiens, Gilles Demailly (PS), sur BFMTV.

«Cela fait des années que je n’ai pas connu une nuit aussi violente avec autant de dégradations»,a encore indiqué l’élu.

20 minutes
————————————–
La jeunesse d’Amiens (rediff)


————————————–
Les GG de RMC abordent les émeutes à Amiens. Alors que Sophie de Menthon et un policier présent à Amiens évoquent une guerre civile, Etienne Liebig et Xavier Denamur font la sourde oreille.

« On a un problème de guerre civile » – Sophie de Menthon

« Y a 40 individus cagoulés apparemment, c’est pas la guerre civile ! On est dans de l’emphase ! Effectivement c’est des échauffourées qui sont assez violentes, mais on n’est pas dans la guerre civile ! – Xavier Denamur

« Faut pas faire croire en permanence aux Français qu’il y a des quartiers dans lesquels la police n’entre pas. C’est faux ! [...] Je t’emmène partout où tu veux, demain tous les deux en maillot de bain, je t’emmène partout en France dans toutes les cités ! J’en prends l’engagement ! C’est faux ! C’est un mensonge ! C’est un baratin ! » – Etienne Liebig

« L’envoie de la compagnie de CRS juste au début du ramadan, c’est vraiment un mauvais choix. » – Frédéric

_______________________________

Coût de la rénovation des quartiers nord d’Amiens : 336 millions d’euros.

————————————————

Addendum : Echauffourées à Amiens : 16 policiers blessés, des dégâts considérables (Màj vidéo BFM TV)


Seize policiers ont été blessés dans de violents affrontements qui les ont opposés à une centaine de jeunes à Amiens, dans la nuit de lundi à mardi. Le bilan matériel est aussi très lourd puisqu’il pourraient s’élever à plusieurs millions d’euros, d’après le maire Gilles Demailly : une école maternelle a été saccagée et en partie incendiée, alors qu’un centre sportif communal a été entièrement détruit.

Un bureau de police nationale a également été saccagé selon Arnaud Paris, secrétaire adjoint du syndicat alliance de la Somme, interrogé sur BFM TV.

Les violences ont duré près de trois heures dans le quartier, avant le retour au calme dans la matinée. Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, est attendu sur place en début d’après-midi. (…)

Environ 150 policiers ont été mobilisés : tirs de gaz lacrymogènes et de gomme-cogne ont répondu aux tirs de chevrotine, de mortiers et des jets de projectiles.

Un hélicoptère de la gendarmerie et des CRS ont été appelés en renforts d’après le Courrier picard. Les forces de l’ordre n’ont procédé à aucune interpellation pour le moment.

Le Parisien (Merci aux lecteurs)

————————————————

Le préfet de la Somme a lancé une enquête administrative après des heurts intervenus dimanche entre des habitants d’un quartier sensible d’Amiens et la police, dont l’intervention a été jugée « excessive » par certains riverains. [...]

A l’origine, les fonctionnaires de la BAC (brigade anticriminalité) étaient intervenus pour contrôler un automobiliste ayant une conduite dangereuse, a précisé la préfecture. « A la suite de cette intervention, un attroupement hostile s’est formé ; des renforts ont dû être dépêchés sur place et les fonctionnaires ont dû faire usage de lacrymogènes et de flashball pour se dégager », est-il relaté dans le communiqué.

La famille et les proches d’un jeune homme de 20 ans, mort jeudi après un accident de moto, réunis à proximité pour une cérémonie de deuil, ont dit « avoir été indisposés par des gaz lacrymogènes et ont jugé l’action de police excessive au regard des circonstances ». Dans les heurts qui ont suivi, un CRS a été blessé et quatre autres commotionnés par des jets de projectiles.

L’enquête administrative interne a été diligentée « afin d’établir avec précision la chronologie des faits et le rôle que chacun y a tenu », selon la préfecture, qui a demandé aux protagonistes « esprit de responsabilité » et « apaisement« . [...]

TF1 News

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Faits Divers