Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 01:26

ANALYSE DU CLASSEMENT DES VILLES LES PLUS RACISTES DESIGNEES PAR LE CRAN.  

Louis-Georges TIN est depuis novembre 2011 le président du Conseil Représentatif des Associations Noires et son objectif principal est de lutter contre les discriminations sur deux plans principaux : l’homophobie et le racisme.


Selon son appréciation il a classé parmi les villes les plus racistes de France : Avigon, Toulon, Aix-en-Provence et Marseille.

Je suppose que dans son classement nous devons trouver à la suite Nice, Cannes, Antibes et, surtout, Vallauris ainsi que d’autres villes de la région PACA.

Toujours selon lui ce racisme des villes du sud est la conséquence directe de la très forte présence de Français d’Algérie.


 

Il aurait été particulièrement intéressant qu’il classe également les régions les plus racistes « antiblancs », mais ce classement lui importe peu car on il y trouverait aux premières places l’une des îles dont il est originaire : la Martinique mais aussi la Guadeloupe.


 

Mais revenons aux Français d’Algérie.

**Ils ont vécus, travaillés et sont morts durant 132 ans au côté des Arabes et n’ont pas de leçons de racisme à recevoir de sa part.

**Ce n’est pas contre leur racisme qu’a lutté le peuple algérien mais contre celui des gouvernements successifs de la métropole et j’en veux pour preuve que dans toutes les villes qu’il cite, ce sont vers ces associations de rapatriés d’Algérie que les Arabes se dirigeaient quand ils avaient besoin de renseignements et de conseils après 1962.

**Preuve aussi de l’accueil qui leur est réservé dès qu’ils remettent les pieds sur leur terre natale à l’occasion de voyages souvenirs.

Les harkis, ces franco-algériens, sont là pour témoigner de notre supposé racisme depuis plus de 50 ans, alors qu’ils ont tant à se plaindre du racisme de certaines associations !


 

Dans le cas où vous le CRAN l’aurait oublié, c’était les noirs et les Arabes qui allaient razzier les régions d’Afrique sub-sahariennes pour ramener des dizaines de milliers d’esclaves vers les ports d’embarquement…et pas les « blancs ».

Tout comme c’est le cas de SOS Racisme, l’association du CRAN, lutte uniquement contre le racisme qui le préoccupe en premier lieu à savoir celui anti-noir et anti-arabe mais surtout pas contre tous les racismes.

Le premier devoir du CRAN serait de s’offenser contre tous les actes de racisme « anti-blancs » puisque, si je ne m’abuse, c’est bien en France métropolitaine que vit Louis-Georges TIN !

Il est également intéressant d’analyser ses délires sur la théorie des genres : Il a écrit un livre dans lequel il souhaite sortir l’hétérosexualité de «l’ordre de la nature».

Il explique que l’hétérosexualité s’est construite à partir du XIIe siècle dans l’Occident chrétien.

N’est-ce pas là une forme de racisme, de « l’hétérophobie » en quelque sorte ?


Jusqu’à preuve du contraire c’est tout de même l’hétérosexualité qui est la généralité. C’est elle qui nous a construit et conduit jusqu’à aujourd’hui.

L’homosexualité, qui a toujours existée, n’étant qu’un genre particulier que le CRAN désire propulser sur le devant de la scène mais qui ne représente aucun intérêt pour le devenir de l’humanité…jusqu’à preuve du contraire !

 

source

 

 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société