Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 01:20

Image d'illustration. (PHOTOPQR/LA NOUVELLE REPUBLIQUE)

Le site e-loue n’y avait pas pensé : les seins à louer ne rentrent pas vraiment dans les cases « voitures », « logements » ou « objets » disponibles sur le site de petites annonces.

 

ET ON DIRA QUE CE N'EST PAS DU COMMERCE

Une « jeune maman », qui se présente comme une infirmière, a posté sur ce site une annonce un peu particulière : louer ses seins pour les nourrissons. « Les couples d’hommes homosexuels n’ont pas la chance de pouvoir allaiter leur bébé, or l’allaitement permet aux bébés d’être en meilleure santé. En effet le lait maternel fournit des nutriments complets », écrit-elle dans son annonce. La jeune mère propose un tarif de 20 euros de l’heure, et de 100 euros par jour.

Alexandre Woog, cofondateur du site, explique avoir « été surpris par l’annonce, mais vu qu’elle s’avère sérieuse, après vérification de notre service modération auprès de la dépositaire de l’annonce, nous avons accepté de la publier ». Selon e-loue, deux demandes de location ont déjà été faites pour cette annonce en une semaine.

La jeune femme ne réserve pas son lait aux couples homosexuels. Mais la direction d’e-loue a flairé l’opportunité médiatique, quelques mois après le débat sur le mariage et l’adoption des couples homosexuels. Elle s’est empressé d’envoyer un communiqué aux différents journaux, sous le titre accrocheur : « Seins de maman à louer pour bébés de couples homosexuels ».

Mais Alexandre Woog aurait pu consulter le code de la santé publique. Car vendre du lait maternel n’est pas possible.

Suite et source : Nouvel Obs
 

Et on dira que tout cela n'est pas de la marchandisation : après les enfants à vendre par des Ets étrangers qui envahissent la publicité en France, voici la vente de lait du producteur au consommateur... Ce qui est parfaitement interdit par  l'article L.2323-1 du code de santé publique pour ne serait ce que vérifier si  le lait n'est pas contaminé par des bactéries ou des virus". En cause : Staphylocoques, Streptocoques notamment, avec risques de septicémie ou encore de méningite chez le nouveau-né.
Jusqu'ici le don de lit se faisait sans but lucratif malgré le coût des Lactariums qui analysait et pasteurisait le lait.

Depuis la loi sur le mariage pour tous, la marchandisation humaine est affaire courante : vente d'enfants sur internet par des agences américaines maintenant vente de lait maternel qui jusqu'lors était  récolté au bénéficie en priorité aux 50.000 bébés prématurés qui naissent chaque année en France.

Citoyens et Français


Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science