Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 01:27

Screen-Shot-2014-02-01-at-8.18.34-PM

L’élection de Barack Hussein Obama, très proche des Frères Musulmans, a fortement contribué au virage islamique des USA.

Ce président, le plus mauvais de l’histoire des Etats-Unis, a trahi une grande partie de ses électeurs et de ses alliés fidèles qui lui avaient pourtant accordé leur confiance. Toutefois, si Obama a mené l’Amérique au bord du gouffre, il n’a pas tout raté : il a réalisé en grande partie le rêve des Frères Musulmans, celui de détruire l’Amérique de l’intérieur, selon leur « noble » devise.

Les Frères Musulmans ont déclaré dans un document interne que leur but en Amérique est « d’éliminer et de détruire la civilisation occidentale de l’intérieur et de saboter leur misérable demeure… pour permettre à la religion d’Allah de triompher sur toutes les autres religions ». Il est donc impératif pour eux de remplacer la Constitution par un système autoritaire, qui nie les droits les plus élémentaires aux femmes et aux non Musulmans. La plupart des groupes musulmans américains ont des liens avec les Frères Musulmans.

« Que » 22.415 attaques terroristes meurtrières à travers le monde

Obama a réussi à faire enlever par le Gouvernement Fédéral toute référence à l’islamisme, au jihad et au terrorisme islamique du lexique de la sécurité nationale et a fait pression pour que cette interdiction soit appliquée dans tous les états. Obama a mis en danger la sécurité des USA par son refus irresponsable d’identifier l’éléphant dans le magasin de porcelaine.
Après tout, il n’ y a eu, à ce jour, depuis le 9/11, que 22.415 attaques terroristes meurtrières à travers le monde. Une bagatelle pour nos gouvernements pro-islam. Que doit-il arriver d’horrible, avant qu’un responsable à Washington ou en Occident ne reconnaisse enfin le danger islamique ?


 

Pamela Geller a rédigé un très long article sur l’islamisation de l’Amérique, qui s’est sensiblement accélérée en 2013.
Plus que jamais, nous devons dire « stop » à l’islamisation en cours non seulement des USA, mais aussi de l’Occident, en cessant de voter pour les politiciens, qui, une fois au pouvoir, nous méprisent et oeuvrent à la destruction de nos démocraties au profit du totalitarisme islamo-nazi.


 

L’année 2013 fut une année particulièrement bénie pour les suprémacistes islamiques, qui travaillèrent avec zèle à l’imposition de la loi islamique, la charia, et en particulier le délit de blasphème, dans notre pays.

Mais ces violences feront bientôt partie de notre vie, car rien n’est fait pour empêcher que cela ne se produise chez nous. Les rares islamolucides qui osent critiquer la charia et le jihad sont immédiatement placés sur la liste noire de tous les médias officiels.

Par contre, ceux qui adoucissent le message sur l’islam et les apologistes de lidéologie islamique sont sortis de l’anonymat pour exprimer des inepties à chaque fois que les médias officiels ne peuvent éviter de couvrir des attentats commis par les jihadistes, comme ce fut le cas lors du Marathon de Boston.

La situation n’a jamais été aussi mauvaise qu’aujourd’hui et cela confirme la justesse de nos mises en garde répétées en 2013.

Aux USA, à chaque fois que la loi islamique entre en conflit avec la loi américaine, c’est la loi américaine qui progressivement s’efface.


 

• Les écoles publiques en Floride enseignent que Mahomet est le Messager de Dieu.

• Dans l’Indiana, des familles musulmanes font du prosélytisme de classe en classe, distribuent impunément des livres, de la littérature islamique, des coran.

• Dans une école publique du Texas, un professeur demanda aux filles de porter la burqa, comme vêtement alternatif, et de déclarer devant la classe que les terroristes musulmans devaient être appelés des combattants pour la liberté. (World Net Daily)

Burqas32-340x184

• Dans le Tennessee, une école primaire supprima le porc pour ne pas offenser les élèves musulmans, et dans les écoles publiques, les enfants dessinent les 5 piliers de l’islam…

Ce n’est plus de l’éducation publique, mais de la « dawah ».

Parfois, des patriotes s’opposent au prosélytisme musulman dans les écoles, comme cette maman de l’Ohio, qui parvint à faire interdire une vidéo d’endoctrinement à l’islam, ou comme ces centaines de parents en Floride, qui, en novembre 2013, protestèrent contre le prosélytisme et l’endoctrinement islamique des élèves, via un livre scolaire, intitulé « l’Histoire du Monde » qui consacre 32 pages à l’islam et à l’empire musulman, mais pas la moindre ligne sur les autres religions.

A New York, la police applique aussi la charia : les officiers de police ont l’ordre de ne pas dresser de PV pour les voitures parquées illégalement à l’extérieur des mosquées. 

Pendant ce temps, les medias et la justice ferment les yeux sur les abus dont les Musulmans se rendent coupables envers leurs propres enfants. En octobre 2013, un étudiant d’une école islamique de l’Ohio déclara que si les élèves ne connaissaient pas les textes coraniques par cœur, comme exigé par les « professeurs », ils étaient enchaînés à un mur par leurs poignets et leurs chevilles et frappés avec un long bâton.

Les imams des deux plus grandes mosquées de Sacramento avaient affirmé en juin 2013 que Mahomet avait interdit la musique. Mais les médias, au lieu d’exercer leur métier et dénoncer cette aberration, bâillaient aux corneilles, normal, il ne fallait surtout pas critiquer de « pieux musulmans ».

Personne ne fut particulièrement alarmé, encore moins choqué, quand il fut révélé qu’un imam américain, lié au CAIR, Khalid Yasin, inspira le « pieux » Musulman qui égorgea le jeune soldat Lee Rigby dans une rue de Londres, ni quand un ex-fonctionnaire du CAIR-NY, Cyrus Mc Goldrich, justifia la décapitation de Lee, sous prétexte que les soldats britanniques et américains commettaient chaque jour les pires atrocités contre les Musulmans. Personne ne s’inquiéta quand le CAIR conseilla à la famille d’un jihadiste mort pour la cause d’Allah de ne pas parler au FBI…

Au Tennessee, le Département de la Justice de l’Administration Obama a annoncé son intention de criminaliser la liberté d’expression sur les médias sociaux, et censurer tout message ou commentaire que les Musulmans trouveraient offensifs. AFDI/SIOA appela à protester contre cette tentative d’imposer le délit de blasphème islamique aux Américains et dans une ville de 10.000 habitants, deux mille patriotes répondirent à l’appel.

Conformément au “voeu” d’Obama: “le futur ne doit pas appartenir à celui qui dénigre le prophète de l’islam”. 

En novembre 2013, un Musulman reçut une indemnité de 66.000 dollars, après avoir été licencié pour refus de raser sa barbe islamique selon les règles en vigueur dans la Société qui l’employait. Cette décision inique pourrait mettre la Société, American Patriot, en faillite. Là est tout le danger de cette soumission aux revendications musulmanes : les organisations des Frères Musulmans demandent que les non-Musulmans adhèrent à la charia, sinon, ils vous détruiront. Et ils utilisent les lois américaines pour imposer la loi islamique. Les islamistes suprémacistes grugent miette par miette la « clause d’établissement » du Premier Amendement à la Constitution des USA et impose, peu à peu l’islam aux sociétés laïques.

Voyez le contraste : les Catholiques sous le régime d’Obama n’ont pas le droit de refuser l’avortement dans des hôpitaux catholiques. Aucun « accommodement » n’est accordé à cette confession religieuse de la part d’Obama, seul l’islam est digne de sa bienveillance présidentielle.

Les organisations des Frères Musulmans ont conforté leur emprise sur l’Administration Obama en 2013, tandis que les médias « mainstream » tournaient en ridicule Michele Bachman ou quiconque osait suggérer que cette influence (malsaine et dangereuse) existait bel et bien. Et pourtant, pour la première fois de son histoire, l’Amérique soutient les forces liberticides pro-charia sur une large échelle, les forces liberticides de ce même ennemi qui nous frappa le 11 septembre 2001. Ce soutien a abouti à faire tomber l’Egypte, la Libye et peut-être également toute l’Afrique, aux mains des régimes islamiques suprémacistes.

Il n’est dès lors pas surprenant de constater que notre culture ait aussi facilement accepté les « traditions » de la charia : crimes d’honneur, excisions, mariages forcés, pédophilie légitimée via le mariage avec des fillettes dès l’âge de 9 ans, etc.

 

Les suprémacistes islamiques, ennemis de la liberté d’expression, remportèrent aussi une victoire à Boston. Mon organisation AFDI essaya de poster des affiches pro-Israël, afin de contrer les affiches de propagande anti-israélienne, qui fleurissaient dans la ville.

Le texte de mon affiche appelait à soutenir Israël :

« Dans une guerre entre l’homme civilisé et le sauvage, soutenez l’homme civilisé. Soutenez Israël. Combattez le jihad.”

Ce fut rejeté et nous avons entamé des poursuites judiciaires.

• Le 11 septembre 2013, dans une école de Boston, les élèves récitèrent une prière musulmane au lieu du Serment d’Allégeance.

Quand nous dénoncions la persécution des homosexuels dans les pays musulmans, via une campagne d’affiches, la responsable de la Commission des Droits de l’Homme, la transexuelle Theresa Sparks soutint la charia et dénonça notre initiative.

L’Amérique, à l’instar des pays européens, s’enfonce de plus en plus dans cette propagande de victimisation véhiculée par les médias et les films. (A croire que les Musulmans sont des anges et les non Musulmans des êtres ignobles.)

Tandis que les Chrétiens sont persécutés et massacrés dans les pays musulmans et que le jihad contre l’Etat juif d’Israël se poursuit sans relâche, nous sommes soumis à cette propagande mensongère grotesque de la « victimisation » et de la « stigmatisation » des Musulmans par les islamophobes. Goebbels agit de même à son époque : les « Nazis » aussi étaient les « victimes »…

• A New York, des pro-Frères Musulmans égyptiens ont manifesté contre la parade de Thanksgiving.

• Au cours de l’ « American Muslim Day Parade » à New York, le 22 septembre dernier, les Musulmans ont défilé vers la Madison Avenue en agitant les drapeaux noirs du jihad et en chantant : « Nous sommes des Musulmans, des Musulmans puissants, puissants ».

• En 2013, les USA continuèrent à importer le jihad ; des « réfugiés » d’ Al-Qaïda viennent en Amérique, bénéficient de notre système de sécurité sociale, pendant qu’ils tournent des vidéos, se mettant en scène en tenue de combat, les armes à la main.

Selon un informateur du FBI, des talibans vivent en Amérique. Il a ajouté : « ils peuvent commettre un attentat à n’importe quel moment, ils détestent l’Amérique, nous avons des ennemis, vivant sur notre sol, qui pourront un jour tuer d’innocents américains. »

L’Amérique continue aussi à exporter le jihad: un musulman américain tué en Syrie a laissé une vidéo dans laquelle il disait: “Nous sommes venus pour tuer tous ceux que nous rencontrerons sur notre chemin. »

La liste des actes « d’amour, de tolérance et de paix » inspirés par la Muse « islam » est encore bien longue…

Un cheikh saoudien, un certain M. al-Arefe, déclarait récemment publiquement : « Se consacrer au jihad pour la gloire d’Allah, avoir la volonté de répandre le sang, de réduire les crânes en bouillie et de briser les membres pour l’amour d’Allah et pour défendre l’islam, est indubitablement un honneur pour le croyant. Allah a dit que si un homme combat les infidèles, les infidèles ne pourront se préparer à se battre »

Charmant, ce poète islamiste…

Et l’année 2014 commence bien mal :

le Maire de New York, de Blasio a déclaré vouloir inscrire trois jours fériés musulmans dans le calendrier scolaire : l’Eid al-Fitr, l’Eid al-Adha et le nouvel an lunaire. Les écoles seraient fermées ces jours là. Mais il hésitait encore pour le festival hindu Diwali.

muslim

photo. (credit: Jim Smith/WCBS 880)

USA – Europe- Australie : même stratégie de conquête islamique, même complicité des dirigeants politiques, qui privilégient les minorités musulmanes, s’aplatissent devant leurs revendications « religieuses » au détriment de leur peuple respectif.

Ne jamais oublier que l’objectif déclaré du djihad « furtif » et « sournois » est d’infiltrer soigneusement les nations à majorité non-musulmane et les détruire tranquillement de l’intérieur, jusqu’à ce que la population musulmane devienne majoritaire, et lancer alors le jihad armé, le jihad de conquête.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Source: “Islamisation of America in 2013” by Pamela Geller – Atlas Shrugs (résumé d’extraits, traduits, adaptés et commentés par Rosaly)

- See more at: http://www.dreuz.info/2014/02/apocalypse-now-lislamisation-de-lamerique/#sthash.FowFqEcz.dpuf

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société