Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 12:56


Quelle est la situation actuelle à In Amenas ?


Le site est encerclé par les forces spéciales de l’armée nationale populaire algérienne avec à l’intérieur de la « base de vie » les terroristes d’Aqmi qui détiennent environ une trentaine d’otages.

 
L’armée algérienne aurait pu, dès les premiers jours, investir la base, détruire les terroristes au risque même de l’assassinat des otages et elle n’aurait pas hésité à le faire si les ordres n’étaient pas de sauvegarder les installations gazières en toute priorité.

 
Aujourd’hui les terroristes sont pris dans une nasse avec leurs otages. Ceux qui ont tenté une sortie ont été abattus, et les otages avec, donc ils ne bougeront plus et savent qu’ils ne pourront échapper à leur destin mortel. Mokhtar Belmoktar les en a persuadés avant même le déclenchement de cette opération.


L’armée algérienne ne peut intervenir car l’on sait que les installations gazières ont été bourrées d’explosifs et que les terroristes n’hésiteront pas à les faire sauter, et eux avec.
D’ailleurs n’est-ce pas là le but médiatique de cette opération ? Il faut que l’on parle d’eux, que leur action frappe le monde et reste dans les mémoires, tout comme la destruction des tours de New-York le 11 septembre 2001.


Aussi, et je le crains fort, ils ne se rendront pas et se feront sauter avec tout le complexe gazier d’In Amenas.

Une véritable catastrophe pour l’Algérie car il représente 18% des exportations gazières mais le gouvernement de Bouteflika ne paie-t-il pas aujourd’hui sa politique complaisante de ces quinze dernières années envers les terroristes ?


Le groupe terroriste de Belmoktar ne vient pas du Mali (le Sahara est bourré d’oreilles et d’yeux et un convoi ne parcoure pas plus de mille kilomètres sans que cela se sache). Il était donc basé en Algérie, ou à quelques centaines de mètres de la frontière, du côté Libyen. D’autres groupes comme celui de Mokhtar sont également prêts à agir et ils n’ont jamais été pourchassés par le gouvernement algérien puisque, selon les accords, ils ne se manifestaient pas et se tenaient tranquilles.


La guerre menée au Mali va poser de graves problèmes car il est impossible de surveiller des milliers de kilomètres de frontières et de nombreux groupes de terroristes qui fuiront le Mali, avant d’y revenir, trouveront refuge en Algérie et cela ne présage pas des lendemains paisibles si des mesures urgentes ne sont pas prises.


manuel.gomez

journaliste

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International