Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 01:55
banniere1_unite_contre_tscg

Un communiqué des secrétaires nationaux du POI.

C’est une véritable déclaration de guerre contre la classe ouvrière et la démocratie à laquelle s’est livré François Hollande lors de sa conférence de presse du 14 janvier.

Confirmant son offre de « pacte de responsabilité aux entreprises », il en a précisé :

les objectifs : au nom de la baisse du « coût du travail », la fin des cotisations familiales, soit 36 milliards d’euros de cadeaux aux patrons soustraits à la Sécurité sociale ; au nom de l’austérité, réduire la dépense publique (services publics, école…) de 50 milliards d’euros.

les moyens : réaliser un « grand compromis social » associant l’Etat, les collectivités territoriales et les « partenaires sociaux » (patrons et syndicats ouvriers) ; et donner le pouvoir aux régions « d’adapter » les réglementations nationales, accélérant ainsi la dislocation des droits ouvriers et de la République.

Décidé à passer en force, Hollande a confirmé son intention d’engager la responsabilité du gouvernement. « Je ne laisserai pas faire », a-t-il martelé, dénonçant les « frileux » qui oseraient se dresser contre le carcan de l’Union européenne et du capital financier auquel, lui, Hollande, se soumet sans réserve.

A travers la liquidation des cotisations familiales — « la plus grande baisse des cotisations patronales jamais accordée par aucun gouvernement » (Le Journal du dimanche) —, c’est toute la Sécurité sociale fondée sur le salaire différé qui est menacée de liquidation !

Que Gattaz, du Medef, les représentants de l’Union européenne et le gouvernement allemand de grande coalition apportent leur soutien à Hollande, c’est dans l’ordre des choses. 

La politique du gouvernement constitue une attaque sans précédent contre l’ensemble des salariés et leurs familles. Elle met à l’ordre du jour la riposte d’ensemble, la mobilisation unie des travailleurs et de leurs organisations pour bloquer ce plan destructeur Hollande-Gattaz.

Aucun pacte, de quelque nature qu’il soit, ne peut être passé avec ce gouvernement Hollande-Ayrault , instrument du patronat et de l’Union européenne contre la classe ouvrière ! Le « pacte de responsabilité » doit être défait, et avec lui, ses initiateurs : le gouvernement, le Medef et l’Union européenne !

 

source


Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie