Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 02:05

audit_de_la_cour_des_comptes_6_a_10_milliards_.jpgLe gouvernement avait attendu l’audit de la Cour des Comptes avec l’espoir que ce document lui permettrait de mettre la nécessaire austérité uniquement sur le compte de la gestion précédente. 

Espoir déçu ! Ce rapport de 250 pages souligne certes que la situation de la France est dramatique mais donne quitus au gouvernement Fillon pour ses « efforts de redressement, qui doivent être poursuivis et amplifiés».

Mais c’est surtout la manière recommandée par le rapport pour effectuer ce redressement qui vaut d’être lue : « Les ajustements budgétaires devront en priorité porter sur les dépenses. En effet, la France se situe déjà à un niveau très élevé de prélèvements obligatoires par rapport aux pays auxquels elle peut se comparer.

En outre, les études économiques montrent que le redressement des finances publiques est d’autant plus fort et plus durable qu’il porte essentiellement sur la maîtrise des dépenses, plutôt que sur le relèvement des impôts et cotisations. Il est donc souhaitable que les efforts à venir résultent majoritairement d’un ralentissement des dépenses publiques ».

Pour 2013 et dans l'hypothèse d'une croissance économique de 1%, l'effort exigé - mesures fiscales et économies budgétaires supplémentaires - serait "nettement plus important" et atteindrait 33 milliards d'euros, prévient la Cour dans ce rapport de 250 pages remis officiellement lundi matin au Premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

Les "sages de la rue Cambon" estiment en revanche que les "menaces de dépassements" budgétaires pour 2012 - l'héritage de la gestion du gouvernement Fillon - sont d'une "ampleur réduite", comprise entre 1,2 et 2 milliards d'euros.

De toute évidence, Jean-Marc Ayrault a décidé de faire exactement le contraire !

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie