Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 00:10

Police talk outside a house that was involved in pre-dawn raids in the western Sydney suburb of Guilford

Aujourd’hui jeudi 18 septembre, 15 jihadistes, dont un jeune musulman australien qui avait planifié des décapitations publiques, ont été arrêtés par le contre-espionnage lors d’un raid dans le quartier nord-est de Sydney.

Inculpé pour avoir préparé des exécutions publiques à la demande de l’Etat islamique

Omarjan Azari, jeune musulman de 22 ans, a été inculpé pour avoir préparé des exécutions publiques à la demande de l’Etat islamique,« clairement destinées à choquer et horrifier », a déclaré le juge d’instruction Michael Allnutt, et « prouver au public que l’organisation terroriste est implantée et puissante en Australie ».

Un autre homme, Mohammad Ali Baryalei, 33 ans, ancien portier de Night club à Sydney, fait l’objet d’un mandat d’arrêt : il est suspecté d’être le responsable de la branche de l’Etat islamique en Australie.

Plus de 800 policiers ont été mobilisés dans le raid de ce jeudi matin. Les jihadistes ont été présentés au tribunal le jour même.

Certains parmi les personnes arrêtées, avaient eu leurs passeports confisqués

Les documents de la cour indiquent que Azari, Baryalei et d’autres musulmans préparaient depuis le mois de mai dernier des attaques terroristes à la demande de hauts responsables de l’Etat islamique, qui a exigé de ses sympathisants de décapiter des Australiens en place publique. Certains, parmi les personnes arrêtées, avaient eu leurs passeports confisqués parce qu’ils envisageaient de partir en Syrie ou en Irak.

Un troisième musulman de 24 ans, du Merrylands à l’ouest de Sydney a été inculpé de possession d’armes et munitions interdites.

Un homme de 31 ans, Omar Succarieh, a été inculpé pour financement de l’organisation terroriste Jabhat al-Nusra, et un autre, Agim Kruezi, 21 ans, pour le recrutement d’autres personnes afin de devenir membre de l’Etat islamique.

“Si les services de renseignement et la police n’étaient pas intervenus aujourd’hui, il y aurait eu un carnage,” a déclaré le procureur.

Azari avait prévu de “choquer, horrifier, et terroriser” les habitants avec des exécutions publiques, a-t-il ajouté, précisant que c’est l’interception d’une communication téléphonique qui a donné le signal de l’urgence d’intervenir.

Kidnapper des gens dans la rue et les filmer pendant qu’on les décapite

Plusieurs rapports indiquent que le plan était de kidnapper des gens dans la rue, au hasard, et de les filmer pendant qu’on les décapite.

“Des ordres, plutôt direct, venant d’un Australien, qui apparemment est le responsable de l’Etat islamique, ont été envoyé à son réseau ici en Australie de tuer des gens en public », a ajouté le procureur, concluant que “donc ce n’est pas juste un soupçon, c’était une intention déclarée, et c’est pourquoi la police et les agences de sécurité ont décidé d’agir comme ils l’ont fait ».

Tony Abbott, le premier ministre australien, a réagi à la vague d’arrestation, et a déclaré :

“Ces gens, je regrette de le dire, ne nous haïssent pas pour ce que nous faisons, mais pour ce que nous sommes et pour la façon dont nous vivons. C’est ce qui fait de nous des cibles, le fait que nous soyons différents de leur vision d’une société idéale, le fait que nous soyons libres, que nous soyons pluralistes, tolérants, bienveillants, accueillants et que nous les acceptons”.

“Tout ceci, à leurs yeux, est mauvais, et c’est ce qui fait de nous des cibles, mais c’est ce que nous ne devons jamais changer. Nous devons rester un pays libre, honnête, ouvert et tolérant.”

De nouvelles lois, dans les pays occidentaux, interdisent aux jihadistes de partir en Syrie décapiter des Chrétiens. Qu’à cela ne tienne, l’Etat islamique a trouvé la réponse : les décapitez chez eux, dans leur pays.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

http://www.dreuz.info/2014/09/australie-letat-islamique-ordonne-a-ses-sympathisants-de-decapiter-des-australiens/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International